Jack Wolfgang T2, pigeon vole

Un chroniqueur culinaire, un loup, qui travaille pour la CIA, des animaux qui sont devenus au fil des siècles les égaux des humains, Stephen Desberg et Henri Reculé ont sorti il y a un an pour Lyon BD Festival le premier tome de leur nouvelle série, Jack Wolfgang. Pour que hommes et animaux s’entendent il fallait aussi qu’ils ne se dévorent plus entre eux. Le qwat, aliment miracle, a permis cette coexistence pacifique. Enfin presque. Pour le tome 2 de ses aventures, Jack va devoir se mêler à la course aux Prix Nobel. Un drôle de piaf s’est mis dans la tête de cumuler les prix. A n’importe quel prix bien sûr.

Jack WolfgangLord Horace Beckett est un oiseau richissime qui est candidat aux Nobel. A Rome Jack Wolfgang coule le parfait amour avec Mlle Lavaux une superbe féline qui elle aussi est un agent très spécial. Mais qui ne dit pas tout à son amant. A Shanghai le Nobel d’économie intéresse beaucoup Wu Yang qui va pourtant mourir subitement abattu au 482 étage de ses bureaux. Seul un oiseau a pu y accéder et Jack est chargé de l’affaire. Le meurtrier serait une cigogne mais les humains de la CIA n’ont pas une confiance totale dans Jack. Il demande son aide à un truand qui lui donne une piste à Milan. Puis Jack se retrouve à Monte Carlo où sont rassemblés une belle brochette de criminels et où est abattu un savant canadien possible lauréat du Nobel. La CIA a doublé Jack et a mis un agent humain sur la piste de Beckett qui l’a capturé. Jack va devoir démêler tous les fils d’une affaire très dangereuse.

Un second album tout autant bien ficelé que le premier. Jack, et ses auteurs, a trouvé ses marques, sa désinvolture très Sean Connery dans 007. Quelques clins d’œil avec un pigeon pilote échappé de Bernard et Bianca. De l’humour et un méchant piaf qui déstabilise même un certain Oncle Picsou. Une belle entourloupe financière, de l’action et le coup de crayon inspiré de Reculé pour ce polar mixte animalier avec une nouvelle héroïne, Kellyanne, qui a de l’avenir. Bien fait, sans complications, un bon moment de détente sur une œuvre travaillée.

Jack Wolfgang, Tome 2, Le Nobel du pigeon, Le Lombard, 13,99 €

Le Nobel du pigeon

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*