Rose and Crow, gare aux oiseaux

La magie peut jouer de mauvais tours dans un monde où elle n’a pas lieu d’être. Rose est une adolescente a la main verte mais à qui on n’a pas dit toute la vérité sur ses origines. Le Crow pourrait bien être celui qui remet les pendules à l’heure. Rose and Crow est un conte fantastique doublé d’une histoire d’amour entre deux personnages dissemblables. Amélie Sarn (Dark Blood) a écrit, Lise Garçon a dessiné en toute légèreté. 

Rose & Crow

Des robots volants qui attaquent de petites créatures sans défense au curieux visage bien loin du collège où Rose est élève très copine avec Tomas. Bizarrement des vols de corbeaux se sont posés sur la ville. Rose retrouve son grand-père et son jardin en chambre, ses plantes qu’elle fait pousser par magie mais dérapage. Son grand-père rattrape ses erreurs mais l’avait prévenu et le lui avait interdit. Rose n’a plus de parents et dans sa chambre pénètre un corbeau qui se transforme en un curieux jeune homme, Crow. Il lui dit une vérité que Rose a du mal à entendre. Sa mère serait vivante mais dans un autre monde, Udover, où Rose pourrait développer aussi ses pouvoirs. Elle doit suivre Crow.

Rose and Crow

Une certaine poésie fantastique jeunesse à souhait, des ambiances, des lutins farceurs, un Monsieur Ugle qui semble régner sur un monde enchanté, Crow le manipulateur, un inquisiteur, Rose est un élément très important dans ce qui se trame. La forêt est en danger. Un dessin coloré, enlevé, légèrement souligné, on va assister à une lutte entre la magie et la technique. Amusant.

Rose & Crow, Tome 1, Delcourt, 12 €

3/5 - (3 votes)

Donnez votre avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*