Angoulême 2019, des Fauves et des sélections

C’est comme chaque année, de saison. Les albums nominés au prochain festival d’Angoulême ont été annoncées lors d’une récente conférence de presse. Huit prix, les Fauves d’Angoulême, on le rappelle, sont attribués par plusieurs jurys. Ils seront choisis au sein de cinq listes d’albums présélectionnées, listes constituées en amont par deux Comités de Sélection, réunissant des spécialistes reconnus de la bande dessinée. La Sélection Officielle, la Sélection Jeunesse, la Sélection Patrimoine, la Sélection Bande Dessinée Alternative et la Sélection Polar SNCF, réunissent une centaine de livres et publications. On commence cette fois par la Sélection Officielle. Il y a 45 albums et comme on ne recule devant aucun sacrifice, on en publie la liste. En ajoutant sur cette sélection quelques commentaires qui, si ils ne change rien, auront au moins le mérite de détendre leur auteur, ancien jury du Grand Prix sous la présidence de Baru en 2011. Juste pour l’anecdote. Ensuite nous reviendrons sur les autres sélections et expositions de cette édition 2019.

Festival de la bande dessinée d'Angoulême 2019

Du grand, du bon, du connu, de l’inconnu, du méconnu, il y en a pour tous les goûts dans cette Sélection Officielle et, expérience oblige, on sait par avance que le résultat final ne répond pas obligatoirement à une logique cartésienne. Donc, on va se cantonner à citer l’excellent Ailefroide, L’Arabe du futur T4 (qui n’a pas besoin du prix mais est tendance), Il faut flinguer Ramirez pour lequel on a un faible (mais peut-être trop grand public, et oui), Spirou l’espoir malgré tout (c’est le cas de le dire), Pline T5 (intelligent et superbe), Les Chroniques du léopard et Charlotte impératrice T1 (pour le plaisir). Comme on veut être honnête jusqu’au bout, on va avouer que, sur 45 titres, seul une petite dizaine ont été chroniqués sur ce site. Mea culpa ? Non pas vraiment. On fait ce qu’on peut. De quoi saluer par contre, sans la moindre ironie, le travail du comité de sélection. Pas évident d’aller à la pêche aux perles et satisfaire aussi les éditeurs, petit ou grands, sans être taxé de favoritisme ou préjugés. A suivre. De près. J-L. T

  • Ailefroide – Altitude 3954, par Jean-Marc Rochette et Olivier Boquet (Casterman)
  • Alice dans le Sussex, par Nicolas Mahler (L’Association)
  • Andy, un conte de faits, par Typex (Casterman)
  • L’Arabe du Futur T4 – Une jeunesse au Moyen-Orient (1987-1992), par Riad Sattouf (Allary)
  • À travers, par Tom Haugomat (Thierry Magnier)
  • Bezimena, par Nina Bunjevac (Ici Même)
  • Blue Giant T3 – Tenor saxophone, par Shinichi Ishizuka (Glénat)
  • Bolchoi arena T1 – Caelum incognito, par Aseyn – Boulet (Delcourt)
  • La Cantine de minuit T3, par Yarô Abe (Le Lézard Noir)
  • Charlotte impératrice T1 – La Princesse et l’Archiduc, par Matthieu Bonhomme – Fabien Nury (Dargaud)
  • Les chefs d’œuvres de Lovecraft – Les montagnes hallucinées T1, par Gou Tanabe (Ki-oon)
  • Chroniques du léopard, par Téhem et Appollo (Dargaud)
  • Claudine à l’école, par Lucie Durbiano (Gallimard)
  • Courtes distances, par Joff Winterhart (Ça et Là)
  • Dansker, par Halfdan Pisket (Presque Lune)
  • Deux femmes, par Song Aram (Ça et Là)
  • Les Grands espaces, par Catherine Meurisse (Dargaud)
  • Heimat – Loin de mon pays, par Nora Krug (Gallimard)
  • Il faut flinguer Ramirez T1, par Nicolas Pétrimaux (Glénat)
  • Indélébiles, par Luz (Futuropolis)
  • Israti ! T2 – L’écrivain, par Golo (Actes Sud)
  • Kimi le vieux chien, par Nylso (Misma)
  • Lune du matin, par Francesco Cattani (Atrabile)
  • Malaterre, par Pierre-Henry Gomont (Dargaud)
  • Moi, ce que j’aime, c’est les monstres T1, par Emil Ferris (Monsieur Toussaint Louverture)
  • Peintures de guerre, par Angel de la Calle (Otium)
  • Pittsburgh, par Frank Santoro (Ça et Là)
  • Pline T5 – Sous les vents d’Éole, par Miki Tori – Mari Yamazaki (Casterman)
  • Renaissance T1 – Les Déracinés, par EMEM – Fred Duval & Frédéric Blanchard (Dargaud)
  • Les Rigoles, par Brecht Evens (Actes Sud)
  • Royal City T2 – Sonic Youth, par Jeff Lemire (Urban Comics)
  • Sabrina, par Nick Drnaso (Presque Lune)
  • Saltiness T3, par Minoru Furuya (Akata)
  • Servir le peuple, par Alex W. Inker d’après Yan Lianke (Sarbacane)
  • Sheriff of Babylon, par Mitch Gerads et Tom King (Urban Comics)
  • Sous la maison, par Jesse Jacobs (Tanibis)
  • Spirou, l’espoir malgré tout T1, par Émile Bravo (Dupuis)
  • Sunny Sunny Ann !, par Miki Yamamoto (Pika)
  • Ted, drôle de coco, par Émilie Gleason (Atrabile)
  • The Artist T2 – Le Cycle éternel, par Anna Haifisch (Misma)
  • Théodore Poussin T13 – Le dernier voyage de l’Amok, par Frank Le Gall (Dupuis)
  • Le Vol nocturne, par Delphine Panique (Cornélius)
  • Voyages en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni T2 – Deuxième voyage, par Lucie Castel – Grégory Jarry & Nicolas Augereau (Flblb)
  • Wonderland T3, par Yugo Ishikawa (Panini)
  • Xibalba, par Simon Roussin (2024)