Dad T5, l’amour cet oiseau de passage

Il n’est pas croyable Dad. Après la publication de son manuel de survie, on aurait pu croire que quatre filles en quatre épouses auraient définitivement soigné son coeur d’artichaut. Et bien non. Il risque bien de récidiver ce Don Juan au look de gros nounours. Mais sa progéniture veille au grain et rien n’est joué pour le french lover. On l’adore Dad, que l’on retrouve avec toujours autant de plaisir chaque semaine dans Spirou. Nob, dans ce tome 5, Amour, gloire et corvées, lui ouvre de nouveaux horizons sentimentaux mais ça risque d’être compliqué d’expliquer à ces filles que, peut-être une nouvelle amoureuse pourrait venir piétiner leur territoire.

DadIl a le sommeil léger Dad et il finit aussi par démontre aux filles qu’elles n’ont pas tous les droits. Elles peuvent aider leur père au foyer même si il a gardé une âme d’enfant. Ou de grand adolescent prêt à séduire sa voisine de chaise longue à la piscine. Pas gagné quand ses petits monstres de filles se mettent à en rajouter trois caisses histoire de faire fuit la belle blonde. Les ennuis ont les évite. Pas les pizzas, solution en or pour un papa qui est obligé d’inventer deux repas par jour. La prof d’espagnol a beaucoup de charme et Dad se fait un film sous l’œil de son ange gardien et de sa mauvaise conscience. Mais celle qui va tirer le bon numéro, c’est la mère du copain d’Ondine, un boutonneux qui se meurt d’amour pour elle. La maman est médecin, divorcée et sensible au charme de Dad. Ils redeviennent des ados, sms, message, petits cœurs et pas un mot à leurs enfants. Il s’aperçoit même pas que sa plus jeune fille marche.

Des gags qui s’enchaînent avec le nouveau couple qui vit ses premiers jours. Mais les filles sont aussi les reines de la fête au quotidien. Dad se met à aimer le foot, comme sa copine. Et le jogging car va falloir perdre du ventre, éviter les déguisements de gros lapin et de Bunny à la Playboy quand les enfants ne sont pas là. C’est sympa Dad, dans l’air du temps, pas compliqué et tendre. Il culpabilise et commet des gaffes avec sa dulcinée. Alors, amour toujours ou un oiseau de passage pour un album seulement ? A suivre.

Dad, Tome 5, Amour, gloire et corvées, Dupuis, 10,95 €

Amour, gloire et corvées