Hercule Poirot et la Mystérieuse affaire de Styles, les débuts de la reine du crime

Le grand avantage, et talent, d’Agatha Christie est de savoir faire du neuf avec du vieux. Si on se penche sur ses romans, on s’aperçoit que sa trame est souvent la même à ceci près que son génie créateur et manipulateur vient semer le trouble dans une évidence qui n’est jamais la bonne. Avec La Mystérieuse affaire de Styles, non seulement son premier roman mais aussi celui où Hercule Poirot, son héros détective, fait ses débuts, Agatha Christie jette les bases de ce qui va faire son succès. Un bon coupable est-il celui que l’on croit, qui en fait est peut-être innocent tout en étant au final le vrai criminel ? Évident mon cher Watson. On retrouve dans l’adaptation qu’en on fait en BD Jean-François Vivier et Romuald Gleyse au dessin tout le machiavélisme de la reine du polar dont ce premier roman passera pourtant quasiment inaperçu à sa sortie.

La mystérieuse affaire de Styles

Quand John Cavendish rencontre l’officier britannique Hastings blessé sur le front (on est en 1917) en convalescence à Londres, ce dernier ne sait pas qu’il commence avec sa créatrice une longue carrière romanesque. Invité à aller se reposer dans la propriété de Cavendish, il va découvrir que la mère d’Hastings, veuve, s’est remariée avec un homme qui semble en vouloir à leur héritage. Au manoir il y a Cynthia infirmière et protégée de Madame Cavendish, Mary épouse de John, Eve la gouvernante qui va démissionner, Ingelthorp son nouveau mari, le frère de John Lawrence. Il ne reste plus à Hastings qu’à tomber sur Hercule Poirot, ex-policier belge, dans la rue pour que tous les personnages du drame futur soient en place.

Et voilà, le tout est joué, la mort se prépare à frapper mais comment, pourquoi et qui a tué ? Des coupables il va y en avoir des potentiels, des certains, des faux et des vrais. Poirot se laissera-t-il entraîner sur une fausse piste ? On est un peu dans un Cluedo où aussi bien l’arme du crime que le coupable ne sont pas si simple, malgré les évidences, à trouver. Mais Poirot est là. Adaptation fidèle, dessin un peu léger mais on lit le tout facilement en cette période estivale.

Hercule Poirot, La mystérieuse affaire de Styles, Paquet, 16 €