Trousse Boy, malédiction au collège

Du fantastique qui tourne autour d’une trousse magique. Avec un petit air de manga européanisé, Julien Josselin et Valentin Vincent au scénario, Grelin au dessin que l’on connait bien pour son travail avec Jim partent dans une histoire qui flirte aussi avec les jeux vidéo, l’animation et la série pour ado.

Trousse Boy

Une trousse, classique au moins en apparence, Elliott la voit sur le bureau de Tristan et dessus les initiales TR. Elliott est le caïd de la classe, le tombeur invité à la soirée des mecs les plus cool. Il prend un ballon de basket sur le nez envoyé par Maddie et rentre chez lui avec Tristan dont le vélo a déraillé. Elliott est sans ses parents bloqués en Italie et il garde sa sœur Rose. par hasard il tombe dans la chambre de son frère sur une trousse d’école entourée d’une chaîne qui cou et semble avoir pris sur la tête un autobus alors que rien dedans ne semble anormal. Commence alors les ennuis car son frère lui apprend que la trousse est maudite, ensorcelée. IL faut que tous les objets qu’elle contient y restent sinon…

Une couse éperdue, des copains qui vont en profiter pour régler des comptes, Tristan qui se prend pour un dieu, le rythme est très soutenu, rapide et nerveux. Des rebondissements, des méchants, l’Effaceur, et une association pour Elliott avec Maddie contrainte et forcée, le tome 2 sort en septembre 2022.

Trousse Boy, Tome 1, Glénat, 16,95 €

3/5 - (5 votes)