Colonisation T5, le ver est dans le fruit

On suit la série depuis le premier tome. Les héros cherchent toujours les nefs perdues pleines de colons, sujet de la série, et vont passer de nouvelles alliances, avoir des surprises. L’unité Shadow a intégré Milla face aux Écumeurs de l’espace qui pillent les nefs abandonnées. Dans ce tome 5, Sédition de Colonisation, ils vont se faire piéger les gentils et vont faire des découvertes inattendues et majeures. Un space Opera que Denis-Pierre Filippi au scénario a su mener en relançant action et suspense dans des décors que Vincenzo Cucca trace d’un crayon décidé et réaliste.

Colonisation

Pris au piège par l’Agence, les véhicules des Écumeurs sont neutralisés par Milla et son équipe. Les Écumeurs sont faits prisonniers et interrogés. Il y a de la tension entre le Commodore et les autres membres du groupe dont Milla. Ag’, l’Atil a lui-même des doutes. Par contre il semblerait qu’ils aient les coordonnés d’une nef perdue. Une mission va partir commandée par Milla mais sur le vaisseau le Commodore interroge avec sa fille Sylloë, celui qui semble être le chef des Écumeurs. Mais il va avoir une surprise de taille qui pourrait bien tout changer de façon dramatique.

Sédition

Tout est dans le rebondissement qui, en fait, marque la fin provisoire de la série. Le Commodore et sa fille sont les pivots sans oublier Milla flanquée de Ag’. Qui sont les survivants proches de la nef perdue ? Qui sont les traîtres ? Tout ça pourrait bien mal tourner et Filippi maintient le suspense à son paroxysme. La suite ce sera pour plus tard et sur de nouvelles bases car rien n’est vraiment fini.

Colonisation, Tome 5, Sédition, Glénat, 13,90 €