Complainte des landes perdues T2, cycle 3, les sorcières se déchirent et Béatrice Tillier s’expose à Paris et Bruxelles chez Huberty & Breyne

Que Béatrice Tillier reprenne les Complaintes des Landes perdues ne pouvait être qu’une réussite. On en avait déjà eu la preuve avec le tome 1 du troisième et dernier cycle scénarisé bien sûr par Jean Dufaux. Son talent graphique, la souplesse et la beauté de son trait que l’on apprécie depuis Le Bois des Vierges est encore amplifié dans le tome 2, Inferno. On y voit les sorcières partir à l’attaque et se déchirer pour défendre ou tuer le bâtard Vivien. Une envolée frénétique, furieuse, dans laquelle le cruel Tête Noire reprend du service. On est, fantastique en prime, dans une vraie guerre de succession où tous les coups sont permis pour le pouvoir. Un thème cher à Dufaux. Le jeu du crayon de Béatrice Tillier sous la conduite scénaristique brillante de Dufaux est un vrai plaisir des yeux, ses couleurs également. A noter (lire en fin de texte) que Béatrice Tillier s’expose à Bruxelles et Paris chez Huberty & Breyne.

Complainte des landes perduesLa sorcière Brynia met en garde ses sœur. Il faut ramener à la vie Tête Noire dont le cœur bat encore pour qu’elle puisse continuer à aider le roi Brendam et surtout la reine. Mais la sorcière Sanctus a un autre challenger, Vivien. Elle tue Brynia et l’Inferno Flamina choisit Vivien. La reine comprend que son fils ne sera pas l’héritier de Brendam et se confie à la sœur de Brynia, autre sorcière, qui va lui donner des pouvoirs mortel à travers elle. Viviane est amoureux d’Oriane. Ils assistent à la confrontation entre la reine envoûtée et dame Ceylan qui se transforme en duel à mort entre Vivien et les gardes royaux. Oriane est un archer redoutable mais aussi la fille de Tête Noire. Viviane craint que la reine ne tue le roi. Mais c’est lui, ensorcelé, qui va le poignarder. Il est jeté au cachot et est retrouvé mort. Son corps est récupéré par les sorcières de l’Inferno Flamina.

Avec Jean Dufaux, on ne peut rien anticiper. Son sens du suspense, de la relance est imparable. Et puis il y a le charme, les charmes de son écriture envoûtante et élégante. La part fantastique de ces Complaintes passe parfaitement bien, se laisse absorber et donne tout son relief à un récit au dessin flamboyant. On est bercé par les images de Béatrice Tillier, ébloui. Un très bel album.

Complainte des Landes perdues, Cycle 3, Tome 2, Inferno, Dargaud, 14 €

Inferno

Et deux expositions de Béatrice Tillier à Bruxelles et Paris

Du 9 au 26 janvier 2019, Marc Breyne et Alain Huberty reçoivent à Bruxelles, 33 place du Châtelain, dans leur espace Rencontres une exposition rétrospective consacrée aux planches originales de Béatrice Tillier. Ce sera une occasion unique de découvrir le travail incroyablement méticuleux de cette remarquable artiste sur une sélection de planches originales réalisées en couleur directe pour sa série Le Bois des vierges (tomes 1, 2 et 3), ainsi qu’un choix de planches de La Complainte des landes perdues T9 Tête noire. Sur des scénarios de Jean Dufaux, Béatrice Tillier fait apparaître sur le papier toute la magie d’univers fantastiques superbes.

En parallèle à cette exposition, les planches originales du nouvel album de Jean Dufaux et Béatrice Tillier, Inferno, le dixième tome de la Complainte des Landes perdues, seront exposées chez Huberty & Breyne Gallery Paris, 91 rue Saint Honoré, du 18 janvier au 16 février 2019.