Histoire(s) à dormir debout, frissons, démons avec Pedro Rodríguez

Des frissons, de l’anormal, du paranormal, de l’angoisse, des fantômes, enfin tout ce qui peut faire des contes horrifiques signées par les plus grands noms de la littérature parfois classiques au scénario. Un album qui méritait d’être réédité, Histoire(s) à dormir debout portait à sa première parution le titre de Macabre. Il était paru aux éditions EP et Les Aventuriers de l’Étrange ont eu raison de lui donner une seconde chance ainsi qu’à son auteur, Pedro Rodríguez, qui a un vrai talent. L’album bénéficie d’un nouveau format, d’une nouvelle maquette, d’une nouvelle traduction ainsi que d’un titre plus proche de l’original qui était Historias para no dormir. Absents de la version française de 2010, les sons et onomatopées originaux ont été réintégrés.

Histoire(s) à dormir debout Angoisses donc avec des adaptations aussi diverses que celle de La pension Bucksdale de Camden Hilll par Catherine Crowe. Un endroit où passer la nuit peut-être surprenant et sans avenir pour la clientèle. La Main a été écrite par Guy de Maupassant. On est loin des contes charmants de l’auteur avec cette sombre histoire de trophée de chasse. Edgar Allan Poe enchaîne avec Le Chat noir qui, malgré lui, saura se venger. Le Pacte de Sir Dominick par Sheridan Le Fanu réinvente les basses œuvres de Mephisto, taquin en plus. Le Récupérateur de cadavres par Robert Louis Stevenson est dans le gore médical. Quant à La Maison du cauchemar d’Edward Lucas White, elle va donner de mauvais souvenirs à un automobiliste en panne. Enfin, dernier épisode, Le Vampire de John William Polidori est la meilleure tradition du genre.

Dédicace de Pedro Rodríguez
Une dédicace de l’édition Macabre

On frémit et on apprécie la maîtrise de Rodriguez qui a su adapter à merveille ces textes déjà riches et impressionnants par eux-même. Un dessin inquiétant, suggestif, des visions horrifiques, à ne pas lire à la veillée. Après Omar le navigateur et Les Lutins et le cordonnier qu’avait aimé Ligne Claire, cet album est le troisième de Pedro Rodríguez à être publié par Les Aventuriers de l’Étrange. Sans oublier aussi l’excellent Peau du rhinocéros chez EP.

Dessinateur, coloriste et scénariste espagnol né en 1973, Pedro Rodríguez habite près de Barcelone. Sitôt ses études terminées, il travaille dans le secteur de l’illustration et de la publicité avant de se consacrer exclusivement à la BD et aux livres jeunesse. Il se fait rapidement connaître en France par le biais de deux formidables publications, Les aventure du jeune Jules Verne et Macabre. Très productif en Espagne dans le domaine de l’illustration jeunesse, on pourrait définir le style graphique de Pedro Rodríguez par généreux, enchanteur, drôle et bienveillant, à son image.

Histoire(s) à dormir debout, Les Aventuriers de l’Étrange, 16 €

Histoire(s) à dormir debout