Trois Contes de fantômes, le côté obscur de Maupassant

Une excellente initiative de la superbe collection Métamorphose, rassembler trois contes de Maupassant où les fantômes mènent une danse macabre illustrée par Camille Garoche. On se comprend bien. On parle de textes illustrés, pas d’une BD. On peut donc lire ces trois contes ou nouvelles, comme on voudra, qui sont dans la plus pure tradition des écrits de Maupassant. On y retrouve le ton de l’auteur de Bel Ami, la véritable beauté chantante de son écriture qui a fait de ses contes des petits chefs d’œuvre pleins de vie ou de mort, témoignages souvent d’un quotidien en dents de scie. Ou cette fois d’ombres maléfiques et tourmentées.

Trois Contes de fantômes Apparition est le témoignage d’un vieux marquis qui pour rendre service à un ami est allé récupérer des lettres dans la chambre où est morte sa fiancée. Mais qui est donc la jeune femme qui va lui demander de peigner ses longs cheveux ? Frissons car on est toujours avec Maupassant dans un réel où le fantastique s’accepte pour mieux angoisser le lecteur. Dans le second texte, Le Tic, on se rapproche du polar, du drame noir. Une jeune femme qui porte un gant à la main gauche, un père au tic nerveux, dans cette station thermale, quel est le secret de ce duo ? La vérité est terrifiante. Enfin dans La Mort, un homme pleure sa bien aimée. Dans le cimetière où il vient souvent, un beau soir, les morts sortent de leurs tombes et avouent leurs péchés. Pas déçu le pauvre homme.

On pense à Poe, bien sûr, un peu à Daudet, mais il y a le style Maupassant toujours aussi séduisant, envoûtant. Les mots chantent avec lui, ou crient comme dans ces trois contes sombres. Camille Garoche les a encore plus révélés par son dessin, ses découpages étonnants, ses nuances subtiles qui en font un vrai bonheur à lire et à regarder. Une bibliographie de Maupassant ainsi qu’un cahier de croquis de Camille Garoche termine avec intelligence ce beau livre.

Trois contes de fantômes, Métamorphose, Soleil, 26 €

Trois Contes de fantômes