Alpha T15, Tyler à nouveau en piste

Depuis le milieu des années 90, il navigue à vue entre Est et Ouest, agent de la CIA à états d’âmes. Résultat, vingt-cinq ans plus tard et sans avoir vraiment pris une ride, il a été mis à l’écart. Enfin façon de parler quand on est dans une prison pour récalcitrants mais Alpha aimerait bien reprendre du service. Dans cette saison 3, pour le tome 15 de la série, ce sont Emmanuel Herzet au scénario (La Cagoule) et Alain Queireix au dessin (Miss Octobre) qui vont amener Alpha vers un nouveau destin. Bien ficelé cet album ce qui est un plus indéniable pour la suite. Alpha a de l’humour et un potentiel intact.

Alpha

A la prison de haut sécurité où il est enfermé, Alpha se tient en forme mais est la cible d’un gardien, Sheppard. Se sachant enregistré, espionné par la CIA, il se met à lâcher des infos qui ne sont pas neutres et au passage fait un sort à son tortionnaire. Il reçoit la visite d’Irène Keller de la CIA chargée de faire le ménage. Elle a nettoyé le passé de Tyler, Alpha, qui désormais n’existe plus. Mais en répétant à haute voix un nom, Casey, Varsovie, dossier 46357, Alpha fait revenir la belle Irène qui se voit obligée de lui offrir une porte de sortie.

Roadies

On n’en dit pas plus. Il était bien sûr évident qu’Alpha n’allait pas passer sa vie entre quatre murs. Mais le scénario est très astucieux. Montée en puissance graduée, Alpha lui-même est étonné, un faux désinvolte, surpris. De très bons seconds rôles, des idées pertinentes sur l’organisation des services secrets à l’heure du tout numérique, et de l’humour, on le répète, tout fait de cet album une belle relance sur un dessin très efficace.

Alpha, Tome 15, Roadies, Le Lombard, 12,45 €

Alpha