Brüno avec « America, America » est chez Huberty & Breyne jusqu’au 27 février 2021

Il est l’un des plus atypiques créateurs au graphisme abouti, singulier, parmi les grands auteurs de BD. Du 05 au 27 février 2021, la galerie parisienne Huberty & Breyne met le cap vers l’Amérique du dessinateur Brüno. Inspiré par la contre-culture et les mythologies américaines, Brüno écrit, album après album, une certaine histoire des USA à partir de réalités sanglantes et violemment contradictoires. Intitulée « America, America » en référence au film d’Elia Kazan, cette exposition rassemble pour la première fois une sélection de planches originales ainsi que des dessins inédits de Tyler Cross.

L’Homme qui tua Chris Kyle
Brüno – L’Homme qui tua Chris Kyle. 22.5 x 20.5 cm. Planche originale. Encre de Chine sur papier. Signé en bas à droite

Plonger dans l’univers de Tyler Cross, de Vintage and Badass et de L’Homme qui tua Chris Kyle, c’est découvrir un univers de polars, de faits divers, de codes graphiques frôlant l’abstraction et inventant une nouvelle forme de ligne claire faite des à-plats noirs généreux. Brüno, aux côtés du scénariste Fabien Nury, avec lequel il forme un duo d’une rare force créatrice, explore les paradoxes du grand récit américain. Au-delà la mise en abime du dessinateur et de ses obsessions américaines, l’exposition révèle la virtuosité du trait et de la justesse des cadrages imaginés par Brüno. Adoptant une ligne claire moderne, il construit un langage graphique puissant, synthétique, à la fois narratif et artistique. Une exposition à ne pas manquer sous respect des règles sanitaires en vigueur.

L'Homme qui tua Chris Kyle
Brüno – L’Homme qui tua Chris Kyle. Planche 5 et 6. Encre de Chine sur papier. 29,5 x 41 cm

Diplômé de l’École Estienne à Paris et de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne de Rennes, Brüno publie ses premiers albums en 1996 aux éditions La Chose (Le Guide crânien, Vitr le Mo…). Deux ans plus tard il signe Nemo (Treize Étrange), une libre adaptation du roman Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne. Dès 2001, il publie avec Fatima Ammari-B, Inner city blues (Vents d’ouest), une série policière qui se déroule dans le milieu noir américain des années 1970. De 2003 à 2006, il anime, avec Pascal Jousselin, Les aventures de Michel Swing, un feuilleton improvisé réalisé à 4 quatre mains, d’abord diffusé sur internet avant de paraître en album (Treize Étrange) en 2006.

Tyler Cross
Brüno – Tyler Cross. 52 x 32.2 cm. Encre de Chine sur papier. Signé et daté en bas à droite

En 2007, il rencontre Appollo avec lequel il réalise deux séries publiées dans la collection Poisson Pilote chez Dargaud : Biotope – un diptyque de SF – et Commando colonial. Il poursuit chez cet éditeur ses collaborations, notamment avec Fabien Nury, avec lequel il réalise Atar Gull ou le destin d’un esclave modèle en 2011. L’album est récompensé par le prix Bulles de cristal 2013 dans la catégorie des 15-18 ans. En 2013, Brüno est, avec Gwen de Bonneval, Cyril Pedrosa, Hervé Tanquerelle et Fabien Vehlmann, un des fondateurs de la revue de bande dessinée numérique Professeur Cyclope. Nury et Brüno lancent également cette année-là la série Tyler Cross, dont le troisième tome paraît en 2018. La même année sort Vintage and Badass, une anthologie des films noirs ayant inspiré Tyler Cross.

Tyler Cross
Brüno – Tyler Cross, Tome 3, Miami. Planche 67. Encre de Chine sur papier. 37,8 x 26,6 cm

En 2016, en compagnie d’Hervé Bourhis, il publie Le Petit livre Black. Puis en 2020, le duo Nury/Brüno s’attaque pour la première fois à l’époque contemporaine et au registre documentaire avec L’Homme qui tua Chris Kyle, un album se lisant comme un polar et interrogeant la notion d’héroïsme dans une société américaine plus schizophrène que jamais.

Galerie Huberty & Breyne
36, avenue Matignon, 75008 Paris

Tyler Cross
Brüno – Tyler Cross, Tome 3, Miami. Couverture. Encre de Chine sur papier. 55 x 37,8 cm