Vive la marée ! Des vacances au bord de l’eau

David Prudhomme et Pascal Rabaté sont là et bien là. Ils ont associé leurs talents pour une fresque des petits et grands moments de vacanciers tout à fait probables sur la plage de leur été. Dans Vive la marée ! on est un peu le témoin d’enchainements du quotidien, l’œil d’une caméra qui se déplace, change d’angle et passe d’un héros provisoire à un autre. Un beau travelling, souple et suave, ensoleillé par les dessins et les textes à quatre mains des deux complices.

Vive la marée !L’autoroute des vacances, la pompe à diesel, le gros 4X4 qui la ramène, le TGV qui avale la voie ferrée, la décapotable jaune lancée sur la départementale, c’est l’ordre d’apparition à l’image de ces touristes qui déboulent en bout de course à Polovos Plage. Toute ressemblance avec une station balnéaire proche de Montpellier chère à Dubout où il y a un gros réservoir moche transformé en restaurant serait un hasard. Et donc direction la plage, dans la foulée. Papa à la pêche, maman seins nus ou pas, bébé joue au téléphone et le clebs dans la mer. On rentre le ventre et on regarde les jeunettes bronzées. Les anciens adversaires de l’A6 font connaissance et les gamins des châteaux de sable. Les naturistes ne sont pas loin, ni le marché qui va plumer les Parisiens en mal de poisson frais.

Tout coule de source, en douceur. Rabaté et Prudhomme ont passé du temps à noter, croquer ces scènes de vie si naturelles et pourtant riches en rebondissements, ceux du quotidien de nos vacances. Gros plans d’enfants au club Mickey, vues sous la mer des baigneurs ou sur la plage en train de cramer au soleil. On y ajoute une dose d’art local et le retour bien sûr. Il fallait trouver le bon rythme, ne pas ennuyer. Rabaté et Prudhomme ont laissés faire, naître un humour sans excès, vivre leurs personnages dont ils ne sont que les témoins de leurs aventures simples, humaines et tendres. Superbe.

Vive la marée ! Futuropolis, 20 €

Vive la marée !