Prix de la Ville et du Scénario au Festival de Sérignan 2019, les quatre nominés

Comme à chaque édition, c’est une tradition bien ancrée, le Festival BD de Sérignan décernera le Prix de la Ville et le Prix du scénario à des auteurs qui viennent de sortir leur premier album. Voici les nominés 2019. A noter aussi qu’en ouverture du Festival BD 2019, une battle de dessin et l’inauguration du grand livre de la BD se dérouleront le vendredi 7 juin à 19h00. Un moment festif à partager entre le public et les auteurs du festival. Pour l’occasion Yoann, le président de cette édition et dessinateur de Spirou, affrontera Witko des éditions Fluide Glacial.

Festival BD de Sérignan 2017
Festival BD de Sérignan. Archives 2017. JLT ®

Un moment festif à partager entre le public et les auteurs du festival. Pour l’occasion Yoann, le président de cette édition et dessinateur de Spirou, affrontera Witko des éditions Fluide Glacial.
Chaque année, la Ville de Sérignan invite et remet un prix à un dessinateur pour la qualité de son premier album édité en France. Le lauréat recevra une sculpture originale du plasticien Lionel Laussedat et une dotation de la Ville de Sérignan. Le jury se compose du Président du festival, deux journalistes spécialisés dont ligneclaire.info, d’un professionnel de la Région Occitanie, d’un bibliothécaire et un lecteur de la médiathèque. Ce prix sera remis par Yoann, président du Jury, le samedi 08 juin à 18h30 sous le chapiteau. Cette année le Prix de la Ville sera doublé d’un Prix de l’Agglo remis en collaboration avec la Médiathèque d’Agglomération André Malraux.

Sont en compétition :

Valentina BRANCATI : Les Ravencroft, Kramiek. Née à Rome le 4 juillet 1985, Valentina Bracanti a suivi des études à l’École Internationale de Bande Dessinée. Elle a notamment travaillé en tant que designer pour une société de mode. Elle signe sa première série Les Ravencroft accompagnée au scénario de Davide Cali. Deux tomes parus en 2019.

James CHRIST : Les Zindics anonymes, Dupuis. James Christ est né le 23 janvier 1980, il vit à Toulon. Pur autodidacte, il n’a jamais suivi de cursus particulier dans le dessin. Internet lui a permis de diffuser son travail et lui a véritablement servi de vitrine, en se faisant repérer par des éditeurs indépendants. Il a également participé à divers collectifs. Aujourd’hui, il travaille sur le premier tome de sa première série pour Dupuis, Les Zindics Anonymes, qui est sorti au début de l’année, avec Carbone au scénario.

Laura GUGLIELMO : Emma Wrong, Akileos. Laura Guglielmo s’est exercée dans presque tous les domaines des arts visuels : de l’animation (Studio Bozzetto) aux jeux vidéo, des jeux de société. (Éditeur de jeux, Tin Hat Games) à la publicité (Nucco Brain, Mammafotogramma) pour la conception de textiles (Miroglio, The ColorSoup, Il Sartino). Elle se lance ensuite dans la bande dessinée et travaille pour Attaccapanni Press, dont elle est l’une des fondatrices. Elle lance Supergum (une série de 5 volumes pour Bao Publishing avec Susanna Rumiz) puis un titre pour la France avec Lorenzo Palloni.

KARINA : La Belle endormie, Dargaud. Karina Lyfoung est née en 1985. Elle a imaginé Ma belle endormie aux éditions Dargaud pour toutes celles qui sont passionnées par la danse et la romance. Cette histoire, qui projette une héroïne naïve et attachante dans le monde d’aujourd’hui, fait évidemment penser à Ballerina. Passionnée de BD et de mangas dès son plus jeune âge, Karina trouve l’inspiration au travers des titres comme Sailor Moon et Fruits Basket. Karina lance avec La Belle endormie  une bande dessinée intime et touchante sur l’univers mystérieux des ballets.