Le Pilote à l’Edelweiss 3, le dernier vol et Romain Hugault virtuose aux commandes

Le Pilote à l'EdelweissEt voila, il fallait bien que cela arrive. Le Pilote à l’Edelweiss fait son dernier vol dans ce troisième tome signé bien sûr par Romain Hugault et Yann. Les deux frères Castillac engagés dans une lutte à mort non seulement entre eux mais aussi avec l’as allemand dont le Fokker est marqué d’un edelweiss.

Henri et Alphonse, tout deux pilotes hors normes, ont échangé leur place. Henri a été défiguré et a laissé son poste dans l’escadrille des cigognes à son frère Alphonse. On va enfin savoir qui est à l’origine de ce qui sépare depuis leur jeunesse les deux hommes. C’est une belle gitane, Walburga, qui en est la cause et qui veut à tout prix se venger d’Henri. Walburga a un edelweiss tatoué sur le bras et  a connu les deux frères bien avant la guerre. Alphonse se bat dans les airs comme un lion et devient un as reconnu. Abattu il échappe dans les tranchées à une attaque au gaz. In ne pourra sauver le jeune frère de Valentine. Il faut désormais que le pilote à l’Edelweiss, Erik, affronte Alphonse qu’il croit être Henri.

Walburga

On ne dévoile pas la suite de cette intrigue dramatique, histoire d’une vengeance, et aéronautique menée tambour battant par Yann et Hugault. Toujours cette maîtrise « aérienne » de Romain Hugault en particulier dans les combats aériens et dans la scène finale du défilé de la Victoire. Et après, Romain ?

Le Pilote à l’Edelweiss, Tome 3, Walburga, Paquet, 13,50 €