L’Épervier T9, le Canada ou mourir

Patrice Pellerin a envoyé son Épervier au Canada. Mais la belle Agnès est entre les griffes du marquis de Beaucourt. Elle aime Yann de Kermeur mais ce dernier a d’autres préoccupations. Un voyage dangereux et des escales mouvementées, un dessin qui est toujours aussi séduisant, sensuel et agréablement réaliste, ce nouvel épisode est particulièrement réussi.

L’ÉpervierAgnès est mariée contre son grès à De Beaucourt. Yann court les mers à la demande du roi sur la Méduse. Une mission secrète dont il ne parle pas même à ses vieux amis. Direction Québec avec des ordres à ne lire qu’à l’arrivée. Yann va remplacer un agent du roi qui a été assassiné par un certain Tête de fer. A bord de la Méduse, Yann a des passagers dont la princesse indienne Mali. Les Anglais attaquent la Méduse et à Paris on croit le navire coulé. Agnès va elle tenter le tout pour le tout.

Des aventures qui se mêlent, se répondent dans ce dernier tome. Yann veut oublier Agnès, au moins provisoirement. Des forces occultes dirigé par un Monseigneur ont décidé la perte de l’Épervier qui, en prime, n’est pas le bienvenu au Canada. Il n’a pas finit d’en voir Yann mais Pellerin sait jouer avec ses nerfs. On sent que Yann commence à se rebeller. Pellerin a cette superbe maîtrise de ses personnages, des ses décors et ambiances. Il est pointilleux et romanesque ce qui conforte à chaque nouvel album le succès mérité de son Épervier.

L’Épervier, Tome 9, Coulez la méduse, Soleil, 14,50 €

Coulez la méduse !