Pellerin et son Épervier se retrouvent chez Maghen le 16 janvier

Exposition Pellerin
Un grand maître exposé chez Maghen à Paris

Un évènement comme sait si bien les organiser la galerie Daniel Maghen qui recevra Patrice Pellerin, auteur de la série L’épervier dès le 16 janvier et jusqu’au 9 février.

Il aura fallu attendre trois ans  pour saluer le retour de Patrice Pellerin qui revient avec la suite des aventures de Yann de Kermeur. Son dernier album  Le corsaire du Roy (Quadrants – éd. Soleil) entraine l’Épervier dans une nouvelle et périlleuse mission. L’enjeu n’est rien moins que de maintenir l’équilibre politique et économique entre les Français et les Britanniques dans les étendues glacées du Québec au XVIIIe siècle.

Cette exposition présentera un bon nombre de planches encrées du dernier tome et des illustrations couleurs. La rigueur historique et le souci du détail sont les qualités principales de cet auteur remarquable. Fort de son succès télévisuel en 2011, l’Épervier s’impose comme une série tout public et poursuit son chemin historique.

Exposition Pellerin chez Maghen
Pellerin en plein travail (Maghen ®)

Après avoir appris le métier aux côtés de Pierre Joubert et collaboré aux éditions Ouest-France et Hachette en tant qu’illustrateur, Pellerin débute en 1982 dans la BD en reprenant le dessin de Barbe-Rouge, série imaginée par Jean-Michel Charlier. Après le décès de Jijé, Charlier était à la recherche d’un dessinateur pour la continuer, et il avait été orienté vers Pellerin par un certain Jean Giraud. Comme scénariste, Pellerin écrit pour Jean-Charles Khraen trois tomes des Aigles Décapitées (Glénat, 1985-1988). Auteur complet, il conçoit chez Dupuis L’Épervier en 1994. Ce personnage, corsaire du XVIIIe siècle, est une transposition de Barbe-Rouge, que Pellerin aurait dû reprendre à la mort de Charlier en 1989. Désormais épris par la mer et les récits d’aventure, mais ne voulant pas continuer le travail sans son ami, l’auteur trouve alors un compromis : en ajoutant une cicatrice, un nez différent et des cheveux plus foncés, il crée Yann de Kermeur.

Après avoir sillonné les mers pendant 7 tomes, le personnage revient en 2008 chez un autre éditeur, Quadrant Solaire. Série d’aventure, L’Épervier est néanmoins minutieusement documentée du point de vue historique par un Pellerin perfectionniste jusqu’au détail. Les rendez-vous de l’Épervier dévoilent les coulisses de la série et s’imposent comme des suppléments incontournables pour les fans. Et c’est en 2011 que  L’épervier est adapté en série TV avec le succès que l’on sait. (Sources Galerie  Maghen, Anabelle Araujo).

Galerie Daniel Maghen, 47, quai des grands Augustins 75006 Paris