L’Épervier T10, une princesse, le Masque, le Roi et une version collector

On revient sur ces aventures acadiennes de l’Épervier, et sur sa mission secrète pour le roi. Ses hommes ont été capturés et sont dans la forteresse de Louisbourg à cause de Wagner. L’Épervier n’a pas aimé et va tout faire pour les libérer même si il faut prendre des risques. Patrice Pellerin est l’un des auteurs les plus doués de sa génération. Avec L’Épervier il a su créer une série à la fois historique, de pirates et flibustiers, de chasseurs de daims, le tout d’un trait superbe, fin, travaillé et élégant. On en est au tome 10 du second cycle et il n’a pas fini de tracer sa route en évitant les écueils que ses ennemis y ont mis en nombre. Une édition collector (lire en fin d’article) est prévue aux éditions i.

L’Épervier

Il tire au canon sur le fort, Yann de Kermeur dit l’Épervier. Mais risque une riposte de ses batteries. Faire sortir ses marins que Wagner a enfermé en pleine cérémonie de réception de Kermeur à son arrivée, c’est son seul but mais sans créer de pertes dans les rangs des soldats du roi ou risquer de blesser le gouverneur Duquesnel. Finalement Kermeur vient le rencontrer à terre où Wagner est arrêté. Kermeur est envoyé du roi. Ses passagers dont le gouverneur et la princesse indienne Mali se souviennent du courage dont il a fait preuve pendant la traversée depuis la France. A Versailles, Maurepas et Chevigné s’entretiennent sur la fuite du Masque et de ses sbires. On ne sait toujours pas qui il est alors qu’il va encore frapper. En Acadie, Kermeur et la princesse se rapprochent. En Bretagne, Agnès refuse de considérer de Beaucourt comme son mari. Kermeur qui sait qu’il peut désormais compter sur Villéon un autre de ses passagers venus avec lui de France, la menace anglaise est forte. Mais au pays, le roi au comportement curieux pense que Kermeur est mort.

L’Épervier, on le sait, est une série dont on peu difficilement lire les albums dans le désordre. Il y a une vraie trame, une suite d’évènements qui se nouent, s’imbriquent et jouent sur plus d’un tableau tout en se recoupant depuis le tome 7. Les personnages sont hauts en couleur, puissants parmi la noblesse, courageux parmi les pionniers du nouveau monde dont Pellerin donne une vision très riche historiquement. Rebondissements dans ce tome 10 au dessin toujours aussi somptueux.

L’Épervier, Tome 10, La Princesse indienne, Quadrants Soleil, 14,50 €

La Princesse indienne

Une édition à tirage limitée

L’ÉpervierLa Princesse indienne bénéficiera aussi d’une édition à tirage limité. Ce volume de 80 pages dont plus d’une trentaine de pages de bonus reprend en noir et blanc dans un recueil cartonné toilé avec marquage à chaud et jaquette au format 30 x 40 les planches de l’intégralité du dernier tome de L’Épervier des éditions Soleil. Ce recueil sera précédé d’un texte inédit de Patrice Pellerin revisitant son parcours de Barbe-Rouge à L’Épervier, accompagné de nombreux dessins soit inédits soit en fac-similé des originaux. Un ex-libris sur papier Rive Tradition 200 gr. est offert avec chaque volume. Le tirage sera limité entre 150 et 250 exemplaires numérotés et signés par l’auteur selon les résultats de la prospection et des réservations sur le site des Éditions i. Parution prévue le 24 février 2021.

Prix du tirage de tête numéroté et signé (179 €)  sans oublier également une version collector de ce tirage de tête à 10 exemplaires (240 €) également numéroté et signé avec un dessin dédicacé original à la sanguine de Patrice Pellerin.

L’Épervier, Tome 10, La Princesse indienne, Éditions i, Tirage de tête, 179 €, Offre collector, 240 €

4.2/5 - (4 votes)