Exclusif : Arroyo dévoile la Une du Buck Danny « Opération Rideau de fer » qui sort en juin, sa passion de la SF et la validation de son album avec Pierre Christin

Un point d’étape avec Jean-Michel Arroyo qui est sur le prochain « Buck Danny Classic », Opération Rideau de fer chez Dupuis. En exclusivité il a dévoilé la couverture finalisée de l’album que nous publions. Et des planches qu’il vient de terminer. Arroyo parle de l’album avec Marniquet et Zumbiehl au scénario qui sortira en juin mais aussi de son projet désormais validé par Dupuis avec Pierre Christin. Arroyo, se livre avec simplicité sur ses envies, ses goûts en toute liberté pour ligneclaire.info. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Jean-Michel ArroyoJean-Michel Arroyo, où en êtes-vous du prochain Buck Danny Classic ?

A la page 37 et il y en a une quinzaine d’encrées avec une dead line pour le 15 mars. La parution est prévue pour juin et le titre sera Opération rideau de fer.

On est en Allemagne de l’Est avec la Stasi police politique. Sonny a un problème avec son avion et se retrouve éjecté en RDA. On n’en dit pas plus mais c’est ce qui explique la couverture validée que l’on dévoile aujourd’hui en exclusivité ?

Oui absolument. Les barbelés que l’on voit c’est la frontière entre l’Est et l’Ouest de ce qu’on surnommait le rideau de fer. Tuckson est sur Starfighter F 104 A et c’est vrai qu’à l’époque les pilotes américains s’amusaient à se narguer avec les Soviétiques sur leur Mig 21 frôlant l’incident. En fait Buck Danny, Tumbler et Sonny ont été appelés en renfort sur la base américaine de Ramstein en Allemagne de l’Ouest.

Avec toujours l’éternel paradoxe de la série que des pilotes de la Navy soient affectés dans l’US Air Force.

Opération Rideau de ferEffectivement. Et en plus au début de l’album ils sont à bord du Saratoga, le porte-avions. Ils sont envoyés à Ramstein. Il y a un fond d’espionnage avec la Stasi et un prototype d’avion soviétique le Tsybine RSR, bombardier tactique concurrent du Black Bird US qui pouvait voler à Mach 2,7. Agents doubles, CIA, et on est en 1961 sous la présidence de Kennedy. On va retrouver des personnages historiques comme Marcus Wolf qui dirigeait le renseignement de RDA.

On retrouve aussi de vieilles connaissances de la saga Buck Danny ?

Bien sûr. Lady X déjà, un grand retour, elle sera à la solde des Soviétiques et Slim Holden que j’ai déjà dessiné dans les pages terminées. On le reverra dans la suite du diptyque. On n’a pas encore le titre du 6 et je vais recevoir bientôt le synopsis car j’aimerai démarrer le prochain album dans la foulée. Pour ne pas prendre de retard. Les relectures des planches prennent du temps. Ce tome 5 a un très bon scénario. Il y a de la matière, du suspense. La couleur est faite par Ketty Formaggio. La couverture est en couleur directe, ce que je ferai désormais systématiquement.

Opération Rideau de ferPassons maintenant à l’album que vous faites avec Pierre Christin et qui va paraître chez Dupuis dans la collection Aire Libre.

Le titre provisoire, c’est le Funiculaire redescend toujours. On suit un personnage tout au long de sa vie. Il est parti gamin du Larzac entre Lozère et Aveyron. Il monte à Paris, dans le milieu des cabarets, des malfrats et il gravit les échelons pour devenir une sorte de caïd. Pas un vrai méchant trop pourri.

On est un peu dans l’optique des polars des années cinquante, Gabin, Ventura ?

Oui comme dans Bob le flambeur de Melville. Le cinéma noir et blanc de cette époque. Ce sera un one-shot d’une centaine de pages et au lavis dans un format à définir style Blast de Larcenet. A voir.

La parution serait pour quand ?

Je pense dans deux à trois ans car je le fais en parallèle de Buck Danny. Je fais un Buck Danny par an et dessinerai des planches du Christin dans mes moments de liberté.

Le Funiculaire redescend toujoursQuelles autres envies auriez-vous en BD ?

Finalement le polar j’ai toujours aimé ça. En tant que lecteur j’aime le fantastique. Comme dessinateur je ne serai pas allé spontanément vers les avions. Aujourd’hui je me régale de faire Buck Danny. Ce qui me ferait envie serait de créer un univers un peu SF. Inventer un univers m’a toujours fasciné.

Un peu comme Valérian ?

Oui, dans l’absolu comme Valérian, ou ce que faisait Bourgeon, être complètement émancipé, pouvoir délirer, être libre. Traiter des sujets réels mais transposés comme Mézières dans un univers SF. Ou Druillet dans Délirius. Sauf que ce n’est pas à l’ordre du jour. Buck Danny, plus je vais plus je m’éclate. J’aime animer cet univers sans oublier le projet avec Pierre Christin qui est une récréation. Jusqu’à la fin d’Opération Rideau de fer je ne bouge pas mais en mars je vais aller dans le nord de la France et faire une petite tournée en Belgique. Après on verra mais je vais refaire des festivals. Donc sûrement dans le sud.

Buck Danny

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 vote(s), moyenne: 4,17 étoile(s) sur 5)
Loading...
En lire plus sur: