L’Ambulance 13 T6, les gueules cassées

Tous les sujets et surtout les plus dérangeants de la Grande Guerre auront été abordés avec une vraie justesse de ton par Ordas dans L’Ambulance 13. Incontestablement la plus authentique et la plus atypique série sur 14-14, elle permet depuis maintenant trois cycles de découvrir ce qu’a été le Service de Santé au front et comment on a pu soigner, sauver de plus en plus de Poilus au fil des années de guerre. Car c’est bien pendant les conflits que la médecine malheureusement progresse le plus. Avec ce nouvel épisode après les Cheyennes dans l’armée US, Ordas, à travers son héros le lieutenant Bouteloup, montre toute l’horreur et la détresse de ces mutilés de la face qu’on a surnommé les gueules cassées.

L'Ambulance 13 L’Allemagne met en œuvre de nouvelles armes dont des canons gigantesques capables de toucher des objectifs lointains. Paris va être l’objectif du canon de Guillaume. Quand Bouteloup se réveille après avoir été blessé au visage il sait qu’il est défiguré. Son adjoint le père Maudet, Satan, va lui trouver un chirurgien de renom seul capable de l’opérer. Le colonel Bouteloup, lui-même médecin, ne fera rien pour l’aider. Le capitaine Favre, le pilote fiancée de la sœur de Bouteloup s’est évadé. Émilie va façonner un nouveau visage à Bouteloup. Pétain exige que les blessés au front soient pris en charge dans les deux heures. Bouteloup va quitter l’armée, réformé. La Légion Étrangère monte en première ligne.

Toujours autant de force et de vérité dans le scénario d’Ordas. Les gueules cassées, la Légion, les manigances des états majors, la peau des hommes qui ne vaut rien, la fresque est complète. Et finit avec un gros point d’interrogation à découvrir par le lecteur. Un cahier très documenté sur l’évolution en temps de guerre du service de santé termine l’album. On découvre entre autres le premier avion sanitaire d’évacuation et les navires hôpitaux. Très belle régularité et précision du dessin de Mounier qui colle parfaitement à la série.

L’Ambulance 13, Tome 6, Gueule de guerre, Grand Angle, 13,90 €

Gueule de guerre