Marniquet, Zumbiehl et Le Bras aux commandes de Sea Dart, le prochain Buck Danny Classic ?

Il y aurait bien un nouveau Buck Danny Classic, le septième chez Dupuis-Zéphyr, avant la fin de l’année 2020 sans bien sûr Jean-Michel Arroyo. On retrouverait le duo Marniquet et Zumbiehl au scénario. Pour le dessin, ce serait André Le Bras qui avait déjà signé le T2 des Oiseaux Noirs et que ligneclaire avait interviewé. Titre prévu de l’album, on l’a déjà dit, Sea Dart nom d’un avion US, le Convair F2Y projet d’hydravion à réaction développé à la demande de l’US Navy et qui restera à l’état de prototype. Le tout au début des années 50. On va retrouver la CIA semble-t-il, en pleine action et donc espions, coups tordus que devront affronter Buck, Sonny et Tumbler. A suivre de très prés.

Un commentaire

  1. Dommage que les scénaristes n’aient pas le talent de Jean Michel Charlier qui savait écrire et raconter des histoires. De plus, ils ne connaissent pas la série originelle puisqu’ils créent des anachronismes dans la narration depuis le début de Buck Danny Classic, à moins qu’ils aient décidé de créer une uchronie ???…
    Dans Alerte Rouge, les auteurs expliquent que Sonny Tuckson a appris l’Allemand à l’université, or s’ils avaient lu les Trafiquants de la mer Rouge, quand Buck et Tumb, démobilisés au chômage, retrouvent Sonny, serveur dans une gargote italienne de New-York, celui-ci leur avoue qu’engagé jeune, il ne sait rien faire d’autre que piloter… Les auteurs devraient s’inspirer de Blake et Mortimer pour qui le prequel et le sequel du secret de l’Espadon est tout à fait raccord.
    Je déplore que l’œuvre magistrale de J.M Charlier et V. Hubinon soit confiée à des amateurs qui pensent qu’en ajoutant un gag éculé, la présence de lady X, Slim Holden, Mo Choung Young ou Susan Holmes… on obtient un chef d’œuvre. J. M Charlier était un maître et il était capable de mener de front plusieurs séries avec une maestria jamais égalée. Que ce soit Buck Danny, Barbe Rouge, Tanguy et Laverdure, Blueberry… il a su faire rêver des générations de lecteurs en se renouvelant toujours…. non seulement, il écrivait très bien, mais il n’écrivait jamais pour meubler des bulles et assurer coûte que coûte un album par an…. Mais n’est pas Monsieur Charlier, qui veut!….

Donnez votre avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*