S.O.S. Lusitania T3, un acte politique

Le dernier tome de S.O.S. Lusitania, signé de Manini, va permettre de régler les comptes. Qui a voulu que le Lusitania soit coulé par l’Allemagne en 1915 ? On sait les conséquences de cet acte de guerre sur un bateau qui recélait bien des mystères dont un chargement d’armes sur un navire de commerce. On va découvrir que la vérité peut avoir aussi plusieurs visages.

S.O.S. LusitaniaAlfred Vanderbilt, sous une fausse identité continue son enquête sur le naufrage du Lusitania dont il est l’un des survivants. Milliardaire ruiné, il est aidé par une poignée de passagers qui veulent eux-aussi savoir la vérité. Le commandant du Lusitania avoue les ordres qu’il a reçus, lui le bouc émissaire de la tragédie. Pour ceux qui ont commandité le torpillage tous les témoins et traces doivent disparaître. Tower est l’un deux et il va rejoindre Vanderbilt et Virginia.

Une intrigue bien menée sur des bases historiques qui tiennent la route. Espion, agent double, intérêts politiques ou financiers, traître, Manini (La Guerre des amants) qui a repris le scénario d’Ordas tout en dessinant de façon parfaite ce polar historique a bien calé son propos. La fin justifie souvent les moyens quand on se replonge dans la grande Histoire. Le Lusitania a coulé en mai 1915, un siècle déjà.

S.O.S. Lusitania, Tome 3, La mémoire des noyés, Grand Angle, 13,90 €

La mémoire des noyés