Les Sans-Visages, la paix au bout de la vallée

Une vallée perdue au bout du monde où se sont réfugiés des bienheureux, une passe inconnue qu’un hasard de circonstance permet de découvrir, une troupe de spadassins qui pourraient bien troubler paix et sérénité à coups d’épée, Kas et Pierre Dubois ont repris un thème déjà traitée sous plusieurs formes que ce soit en littérature, BD ou cinéma. Après tout pourquoi pas. Car c’est dans le talent des auteurs, le rendu de leur vision romanesque et graphique que réside l’intérêt que l’on va porter aux Sans-Visages, nouveau héros d’un duo qui, au lieu de choisir le XVIIe siècle, aurait pu tout autant signer un western.

Les Sans-Visages

La Guerre de Trente ans a ravagé le Saint-Empire Romain Germanique. Les mercenaires pillent, tuent et parmi eux les Sans-Visages. Des pros, solides, efficaces mais qui commencent à être fatigués. Leur chef à tête de loup fédère ses hommes en armure, tous au passé guerrier mais mystérieux. Une belle galerie. Pris au piège par des ennemis nombreux, les Sans-Visages fuient. Le loup trouve une faille dans la montagne et découvre une vallée verdoyante où la population est en fête, un jardin d’Éden oublié. Tout est douceur et amour. Le Loup se présente à celui qui semble être le patriarche. Plusieurs de ses mercenaires qui l’ont suivi le rejoignent peu à peu. Le Loup va dévoiler son visage et demande de pouvoir rester provisoirement dans la vallée.

Les Sans-Visages

Et c’est bien sûr dès ce moment que tout va s’emballer, mais ça c’est dans l’album. Des trognes, des états d’âme, la guerre hors la loi qui récidive en ce lieu de paix, tout va pouvoir arriver. Amour en prime, mais qui sont vraiment ces gens perdus du bout du monde ? Autant de questions que Pierre Dubois pose et auxquelles il répond. Kas a dessiné un album digne des peintres flamands, de leurs chevaliers en armure dont la force et opposée à la beauté des paysages, à la nature. Le drame est là, sanglant, avec des fées bien sûr. Dubois les a en lui. Une belle fresque épique assez classique mais forte. Le loup va-t-il se remettre à hurler avec les siens ? Un beau cahier graphique en conclusion.

Les Sans-Visages, Le Lombard, 16,45 €

Les Sans-Visages

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*