Les As du Pacifique, les Japs sont encore là

Le retour des Têtes Brûlées ? Pappy Boyington à la rescousse ? Pas vraiment mais presque avec cette nouvelle série, Les As du Pacifique, qui associe avions de la Navy aux Zéros japonais et à une galerie de pilotes caractériels. Ce dont ne se cache pas la collection Zéphyr dès la deuxième page de couverture en reliant les deux séries. Aux commandes du Corsair, Pierre Veys scénariste dont on avait adoré Baker Street, Les Aventures de Philip et Francis, Le Baron Rouge, un roi de l’humour décalé très british. Au dessin, Alberto Lingua dont Les As du Pacifique sont le vrai premier album.

Les As du PacifiqueUn DC3 chargé de pilotes tout juste sortis de l’école de l’air qui viennent renforcer une escadrille sur une île du Pacifique est attaquée par des Zéros. Frayeur et victimes à bord mais cinq jeunes pilotes s’en tirent. L’un d’eux, Faust, insulte le chef de base pour l’insécurité qui règne et se retrouve aux arrêts. Au même moment, Johnson, un Américain d’origine japonaise, pilote doué, rejoint les troupes de l’Empereur. Quant à eux les pilotes nouvellement débarqués prennent leurs habitudes et font un premier vol d’entraînement sur Wildcat. Leur instructeur les descend virtuellement les uns après les autres. Ils ont encore des progrès à faire si ils veulent survivre. Bonjaski, Newton, Faust, Clarke et Lewis ont compris la leçon. Et vont trouver des parades inédites.

Du classique pur jus, de beaux avions certes, mais est-ce suffisant. Pas sûr car l’histoire est un peu légère même si le pilote traître relance le débat. Une belle séquence improbable sur piper, on va attendre la suite, ce premier album plantant le décor. A priori, cela risque d’être surprenant. Un dessin très correct qui mériterait un peu plus de vie.

Les As du Pacifique, Tome 1, Le Jugement des Salomon, Dupuis-Zéphyr, 14 €

Le Jugement des Salomon