Wunderwaffen T14, Little Girl au programme

Il est redevenu tout neuf Adolf. Il a passé un deal avec la créature venue de l’espace qui désormais fait le jour et la nuit à Berlin. Ce qui agace Himmler. Mais de part et d’autre, en 1947, on veut se mettre une raclée définitive à coups d’armes secrètes. Et c’est Murnau qui est dans ce tome 14, la clé de l’affaire. On continue à suivre cette uchronie dont on se demande bien comment et quand elle finira. Il ne faut pas peut-être en demander trop. C’est une fiction mais qui surfe quand même sur un sujet sensible. Nolane et Maza continuent sur leur lancée.

WunderwaffenEn Antarctique, un rayon destructeur sort de la glace où est le vaisseau du visiteur. La base argentine est détruite. A Berlin, le visiteur impose sa loi. A Washington, Truman fait le point sur l’avion Skybullet mais ne veut pas employer une arme atomique en Europe mais autorise Little Girl. A Stockholm, Bergier sous le nom de Pauwels décolle dans un B-29 maquillé en avion civil attaqué par des chasseurs nazis. Des B-25 viennent à leur aide et le B-29 arrive à bon port en Angleterre. Bergier est reçu par De Gaulle à Londres. A Berlin, Hitler reprend la main, ce qui est le cas de le dire, équipé d’une nouvelle prothèse par la créature. Mais que va-t-elle exiger contre son aide au régime nazi ? Hitler le sait. Il veut réveiller son équipage dans le vaisseau sous la glace et repartir chez lui. Himmler le rencontre avec Murnau à qui il décide de confier le maniement de l’arme Thor. Les Allemands vont aussi tester le chasseur US capturé. Le pilote américain prisonnier doit briefer Hanna Reitsch sur les difficultés du pilotage.

Le scénario passe assez rapidement d’un environnement à l’autre. On se perd une peu et ce n’est pas toujours simple de raccrocher les wagons. Churchill évoque Mars et Adolf rouvre le Reichstag pour annoncer que Thor est son copain. Mais les Alliés ont le Startjet. Et puis il va y avoir Little Girl, une bombe prototype stratégique. Allez, on va encore avoir des surprises dans les prochains albums. On s’accroche.

Wunderwaffen, Tome 14, Le Feu du ciel, Soleil, 14,50 €

Le Feu du ciel