6 juin 44, le jour du désastre dans Wunderwaffen

Et si le 6 juin 1944 le débarquement avait échoué ? C’est l’hypothèse sur laquelle est basée l’uchronie de Nolane et Maza, Wunderwaffen (Soleil). Dans le tome 5 de cette angoissante et mouvementée série on assiste à cet échec des Alliés mais pour des raisons que même les nazis ne peuvent expliquer.

WunderwaffenEn 1946 Gobbels revient en Normandie où deux plus tôt les Alliés ont été obligés de rembarquer leurs troupes. Un défilé aérien des plus récentes armes secrètes du Reich survolent la tribune mais les Anglais aimeraient bien en finir avec le ministre nazi et lui envoient une escadrille pour le détruite. Échec et retour en arrière deux plus tôt aux moment où les Alliés préparent le 6 juin dont la date et le lieu sont connus des Allemands grâce à un traitre au sein même du commandement anglais. Rommel dirige la manœuvre, les troupes de réserve seront acheminées vers la Normandie. Tout est en place pour que la bataille commence. Rien n’est gagné ni pour les uns, ni pour les autres. Au beau milieu de l’opération Overlord, un orage destructeur s’attaque exclusivement aux troupes alliées, à leur navires ou avions. Un désastre qui vaudra à l’opération le surnom de Disaster Day. Un échec grave pour les Alliés.

Nolane avait dès le départ annoncé la couleur en particulier dans l’interview accordé à Ligne Claire. Désormais on en sait plus sur le pourquoi du succès allemand. Reste à ce que ce brillant scénariste retombe sur ses pieds et continuer à revisiter totalement l’Histoire comme par exemple dans W2.2, autre bonne série et uchronie sur la seconde guerre mondiale. Maza maîtrise toujours parfaitement son dessin dont celui des ces avions extraordinaires dont certains ont vraiment volé. A noter la prochaine sortie d’une nouvelle série de Nolane, Zeppelin War.

Wunderwaffen, Tome 5, Disaster Day, Soleil, 14,50 €

Richard D. Nolane et Maza à Angoulême
Nolane et Maza, les auteurs de la série Wunderwaffen chez Soleil. JLT ®