Wunderwaffen T12, distorsion temporelle

Rien ne s’arrange pour Adolf. Le Martien au look de Schwarzenegger a plus ou moins pris le pouvoir à Berlin en 1947. De là à ce qu’il flanque la pagaille dans l’espace temps il n’y a qu’un pas. Ce tome 12 de Wunderwaffen, Les Pièges du temps, est dans la lignée de plus en plus fantastique des précédents. On a quand même des explications précises sur les bases de l’histoire, sur ce qui s’est passé quand Hitler a été blessé dans un attentat et le pourquoi du 6 juin catastrophique pour les alliés. Nolane surfe sur son sujet. Maza assure et plaque ses avions sur un scénario dont le visiteur tire les ficelles. Jusqu’à quand ?

WunderwaffenEn se concentrant le visiteur prend des risques de modifier le temps. Murnau, Ingrid, Hitler et d’autres sont victimes de phénomènes curieux. Leurs membres disparaissent. Le fantôme d’un des conjurés de l’attentat contre Hitler apparait. Un rayon lumineux déclenche Thor et l’apocalypse sur les plages du débarquement du 6 juin 44. Retour dans le passé et ligne temporelle bousculée, le visiteur a rattrapé son dérapage. Mais les participants se souviennent de ce qu’ils viennent de vivre. Alors l’Histoire a t-elle été modifiée ? Le visiteur va soigner Hitler. Le docteur Brunner et la voyante Zeller arrivent au QG. Elle va revenir sur la mission de Murnau sur Auschwitz qui a vu la destruction du camp et des prisonniers qui ont pu s’échapper.

On finit un peu par y perdre son latin dans cette histoire. Les USA vont sortir un nouveau chasseur et des armes miracles. Hitler a lui retrouvé une seconde jeunesse. Le visiteur a désormais la main sur Adolf et Himmler n’est pas content. Reste Murnau, la clé de cette édifiante histoire semble-t-il. Et donc à suivre.

Wunderwaffen T12, Les Pièges du temps, Soleil, 14,50 €

Les Pièges du temps