Marshal Bass T8, tueuse en fuite

Il évolue Marshal Bass, avec sa petite famille à Dryheave en Arizona. Pas question qu’on lui fiche la paix au Marshal et il se retrouve sur une enquête bien tordue. Il va suivre la piste d’une tueuse d’occasion avec un curieux compagnon de route. Toujours du grand western bien écrit, pas vraiment gai mais terriblement efficace. Darko Macan au scénario et l’inégalable Igor Kordey au dessin continuent leur chevauchée fantastique avec un héros qui a des états d’âme mais jamais très longtemps. De l’humour, des personnages bien cadrés, ironiques, des décors et un réalisme éclatant, à la Kordey.

La mort misérable et solitaire de Mindy Maguire

On est en 1877 et un meurtre a eu lieu dans la maison close du patelin ce qui n’étonne en rien un vieillard noir qui quémande un verre d’eau chez les Bass. Bass débarque avec sa femme Sheba sur les lieux du crime. Mais le shérif Lawrence est déjà là qui s’étonne de voir Bass. Mindy une prostituée serait la meurtrière et aurait piqué l’or du trucidé avant de fuir en territoire indien. Le shérif monte une patrouille pour la poursuivre. La patronne des lieux demande à River Bass de ramener Mindy. Il accepte mais un inconnu se lance à ses trousses. Plus futé que le shérif il suit les traces de Mindy et est rejoint par l’inconnu, un certain Cameron Defoe dont Bass a tué un frère dans le tome 1, un autre dans le tome 3 et violé la sœur dans le 5. De quoi avoir des envies de vengeance mais Mindy remet les pendules à l’heure à coups de Winchester.

Marshal Bass

On rajoute un Indien au générique pour que le tout fonctionne bien et le souvenir de Little Big Horn. Une amourette en prime, tous les ingrédients d’une tragédie qui sera relancée à la fin de l’album pour la suite. Le destin de Marshal Bass lui appartient toujours mais rien ne lui sera épargné comme à un bon héros grec.

Marshal Bass, Tome 8, La mort misérable et solitaire de Mindy Maguire, Delcourt, 14,95 €

4.6/5 - (5 votes)