Kriss de Valnor T7, voyage dans le futur

Elle est obsédée par son fils, Aniel. Elle doit le rejoindre et quand Kriss de Valnor a une idée en tête difficile de se mettre en travers de sa route. On retrouve au scénario Xavier Dorison, qui a aussi repris la main sur la série mère Thorgal, et fait équipe avec Mathieu Mariolle pour Kriss de Valnor. C’est par contre Fred Vignaux qui remplace Roman Surzhenko. Un petit tour de chaises musicales autour de Thorgal et de ses séries clones. Après l’Île des enfants perdus le tome 7 va ouvrir des espaces temps dans lesquels Kriss est confrontée ni plus ni moins qu’à elle-même mais dans des années plus lointaines. Astucieux Dorison qui redonne à Kriss des instincts maternels qui finissent par la rendre attendrissante. Mais rien n’est joué.

Kriss de ValnorPour retrouver Aniel, Kriss s’est embarqué sur la montagne du temps avec deux compagnons, Akzel et Clay. Mais les gardiens du lieu les obligent à se perdre dans un temple souterrain où ils trouvent un couteau magique capable d’ouvrir une brèche dans le temps si Kriss se le plante dans le ventre. Kriss obéit et le trio est propulsé au sommet d’une montagne enneigée et bourrée de pièges. Pour survivre Kriss déchire à nouveau la toile du temps et tous sont en pleine mer recueillis par un bateau pirate dont le capitaine n’est autre qu’une seconde Kriss en personne. Qui, elle, n’y comprend plus rien. C’est ce clone que Kriss, la vraie, devra sacrifier si elle veut revoir Aniel. Mais les deux Kriss font cause commune pour aborder un navire sauf qu’il va falloir faire un choix pour se sortir d’une situation cornélienne. Et progresser dans l’action.

En fait ce brave Aniel collectionne les mères. Jolan a des problèmes de conquête avec Magnus en face de lui qui lui ferait bien la peau. C’est un peu une histoire dans l’histoire. On laisse Kriss en mauvaise posture et Jolan au prise avec ses états d’âme. Le mélange est un peu saccadé mais on suit en sachant que la route sera longue avant un possible happy-end et pourquoi pas des croisements entre séries pour au final repartir en ligne droite. Un bon point à Fred Vignaux pour son dessin qui n’a rien à envier à celui de ses prédécesseurs.

Les Mondes de Thorgal, Kriss de Valnor, Tome 7, La Montagne du temps, Le Lombard, 12 €

La Montagne du temps