L’Abominable, le destin étonnant de Charles Christopher

Un abominable au cœur tendre, c’est Loisel qui le dit dans sa préface. L’Abominable Charles Christopher est le héros d’un premier album signé par Karl Kerschl. Très connu aux USA, il l’est beaucoup moins en France. Karl Kerschl est né au Canada et a travaillé pour des comics. Mis en ligne L’Abominable s’est rapidement imposé comme une série en strip très novatrice. Le héros une sorte de Big Foot humanisé qui fait des gaffes et vit dans la forêt, une tête à faire peur mais au fond un gentil. Un dessin très réaliste, quasi académique, qui met en scène un monde animal où tout le monde tient des discours parfois philosophiques mais détendus ou doit affronter la vie en direct.

L'Abominable Charles ChistopherUn ours qui fait de la pub, l’Abominable qui a une sucette, des pinsons qui prennent une cuite, un cirque pas gai, le panorama est vaste. Les musaraignes donnent des cours de compote et l’Abominable s’en mêle. Un sentimental le garçon. Solitaire certes mais qui vient en aide à son prochain. Mais il n’aime pas les lions dont la mâchoire lui fait penser à un piège.

Le monde des animaux de la forêt accompagne Charles l’Abominable qui aimerait parfois comprendre le sens de la vie. La menace pèse sur lui, celle des hommes qui ont tué son ami renard. Karl Kerschl a crée un personnage d’une rare force mais naïf dans l’âme. Il a aussi humanisé les animaux. Le renard joue une pièce avec le lapin amoureux d’une belle indifférente. Charles, muet, ne comprend pas tout. Mais il est en quête. Tout est solidaire dans le propos de Karl Kerschl. Dessin réaliste, très fin, accompli, et poésie qui ne nie pas les drames de la vie. Une découverte.

L’Abominable Charles Chistopher, T1, Lounak, 19,95 €

L'Abominable Charles Chistopher
K. Kerschl ®