Archives : Jul iconoclaste à qui rien n’échappe

Dédicace de Jul
Pour le tome 1 de Silex. Archives JLT ®

On le dit avec force et amitié, on a toujours eu plaisir à lire Jul, à le rencontrer bien sûr, à échanger, à rire de son humour piquant, sans frontières quelles soient sociales, politiques ou humaines. Jul est un iconoclaste mine de rien semblant de tout, au doux sourire charmeur qui fait tout oublier. Il est en cette année 2020 de la BD (et de confinement viral réunis), un des parrains de l’évènement. Pour la BD s’entend et il est aussi un des auteurs invités de Toute la France dessine !. Son strip a été publié le 13 avril. L’occasion pour Ligne Claire de plonger dans ses archives au temps de Midi Libre. On y parlait beaucoup de Jul, la preuve avec ces quelques chroniques que l’on retrouvent dans ce mini-dossier qui lui est consacré.

Un sacré diable

Il est déstabilisant, volontairement, et ne s’impose aucun tabou. Mais toujours avec humour comme dans l’excellent Silex and the city. Jul revient à la charge et passe plein de couches à nos bonnes consciences, à notre politiquement correct, à notre bienséance de façade, en un mot, à notre naturelle hypocrisie. Brèves de comptoirs, président hyperactif, post-colonialisme ou écologie terroriste, Jul dessine et signe des textes qui font mouche. Le Petit Prince est un vrai ringard, les banquiers des escrocs de la crise. Un jeu de massacre à mourir de rire pour nous remettre un instant sur les rails.

À bout de soufre, Chroniques et nouvelles vagues, Dargaud, 14 €

À bout de soufre

La force du très bon dessin de presse

Il est fort, très fort, Jul. On lui doit le savoureux Silex and the City mais aussi, rassemblés dans La Terre vue du fiel, une somme incontournable de dessins parus dans les journaux. Et personne n’échappe à Jul, ni le président hyperactif, Éric Woerth, la burqa, Liliane ou Carlita, en un mot tout ce qui fait notre actualité, la pire souvent et parfois la plus déroutante mais toujours drôle sous son crayon dévastateur. Avec son petit air de ne pas y toucher, Jul est un vrai démolisseur d’idées reçues dans la plus pure tradition des grands noms du dessin politique. Un trait incisif qui fait mouche.

La Terre vue du fiel, Dargaud, 12 €

La Terre vue du fiel

Sages sur leur planète

Sfar, diplômé en la matière, avait lancé le mouvement de la philo en BD en illustrant Le Banquet de Platon. Jul, dessinateur satirique, a pris le relais. Dans La Planète des sages, sur des textes brillants de Charles Pépin, Jul fait le portrait de Sartre, Hegel, Sade, Lévi-Strauss ou Montesquieu. À chaque philosophe sa planche, décalée, drôle, en finesse, à la Jul. Descartes et la méthode Ikéa, Sénèque et Halloween, humour et bon sens à la clé, la philo fait réfléchir et mourir de rire.

La Planète des sages, Tome 1, Dargaud, 19,99 €

La Planète des sages

Ramdam chez les Dotcom

A une autre époque il y avait eu les Pierrafeu (nostalgie riante). Aujourd’hui il y a Silex and the City, le petit monde préhistorique de Jul. La famille Dotcom a des soucis. Leur vallée risque de perdre son triple A. La fin du monde qui peut empêcher le passage au néolithique. Mais chez les Dotcom il y a un petit génie, Url qui en tour de main va créer le premier réseau social même si le brave garçon est un peu anarchiste sur les bords et contre tout systématiquement. Quand le volcan explose Url va avoir indirectement des problèmes. Jul a encore une fois adapté notre actualité, nos mœurs de jobards à sa société de non moins abrutis par la technologie à outrance. Il faut y voir surtout une écriture délirante, enjouée et bourrée de références drôles et caustiques, ensuite une leçon mine de rien qu’au train où on va la catastrophe nous guette.

Silex and the City, Tome 3, Le Néolithique c’est pas automatique, Dargaud, 14,50 €

Silex and the City