Les 5 Terres T7, règlements de comptes

C’est une des séries les plus marquantes de ces dernières années. Les 5 Terres sont une œuvre à plusieurs et on rappelle que c’est une sorte de Game of Thrones animalier avec succession du pouvoir délicate si ce n’est impossible face à d’autres familles. David Chauvel en a eu l’idée et participé au scénario aux côtés d’Andoryss avec Patrick Wong. Le dessin c’est Jérôme Lereculey, les couleurs Dimitri Martinos. Dans le tome 7 les otages des autres familles ont été relâchés dont, et celle que l’on suit c’est Keona, fille de la reine qui rentre chez elle où tout pourtant n’est pas au beau fixe.

L'heure du cadeau

Elle est accueillie par son frère, Keona, à Alysandra la plus grande ville de Lus. Une ville où les femmes sont maîtres. On a libéré Alissa de prison. A l’école d’archéologie deux jeunes élèves sont persuadées savoir où est la ville perdue de Bakhran. Alissa rentre chez elle où la famille l’attend comme Keona que sa mère reçoit et à laquelle elle raconte comment le pouvoir a changé de main à Angleon où c’est Astrelia qui est reine. Alissa constate que la famille s’est agrandie dans le clan du Sistre. Fakeri a été adopté ce qui déplait à Alissa destinée à devenir la chef du clan après cinq ans de prison pour meurtre. Et Alissa est en plus persuadée avoir été trahie.

Un grand nombre d’aventures individuelles se recoupent. Les jeunes pêcheurs, la servante des cuisines, les étudiantes, le commissaire Shin et on en passe comme les gamines du Coucal ou l’enquête à venir; Donc il faut avoir lu les autres tomes et bien accrocher les wagons. Et ce n’est pas fini. Le dessin de Jérôme Lereculey est un plaisir, l’histoire a un charme accrocheur et du relief, de la consistance sur un fond de violence qui fait bouger les lignes. Sans oublier l’édition de luxe.

Les 5 Terres, Tome 7, L’heure du cadeau, Delcourt, 15,50 €

3/5 - (2 votes)