L’Odyssée de Fei Wong T3, embrouilles à la vénitienne

On a suivi dès le premier tome L’Odyssée de Fei Wong. Avec son ami Janus, il est à Venise. Chinois devenu esclave vendu à un sultan, il veut rentrer chez lui, et si possible retrouver sa fiancée. Mais, avant, il va devoir se tirer du piège vénitien, poursuivi par les Seigneurs de la nuit. Sans le savoir, avec Janus, il va être mêlé à un complot mortel dans une Venise où, pour obtenir le pouvoir, tous les coups sont permis. Michaël Le Galli est au scénario de cette aventure de Fei Wong, dessinée par Cristiano Crescenzi qui boucle avec ce tome 3, La Nuit des mécréants, son premier cycle.

L'Odyssée de Fei WongFei Wong se retape doucement pendant que Janus cherche un moyen pour leur faire quitter Venise. Ils sont les hôtes de Lucio et Chiara qui les ont sauvés. Janus est recruté par Giovanni qui, contre un passage payé dans une caravane, lui demande un service. Il semble qu’un groupe d’Ottomans soit arrivé à Venise et Janus peut comprendre ce qu’ils diront dans une réunion secrète. Mais c’est bien peut-être Fei et Janus que ces hommes recherchent. Janus a une confiance limitée dans Giovanni. Un complot semble se mettre en place.

Un épisode qui boucle ce cycle vénitien. Fei et Janus sont désormais liés pour le meilleur et pour le pire. Ils vont devoir affronter des épreuves imprévues et inattendues. Manipulés, ils risquent bien de faire les frais de leur naïveté. Et partir pour une toute autre destination que la Chine. A découvrir. Bien ficelé cet épilogue (provisoire semble-t-il) de l’Odyssée de Fei Wong. Le dessin est toujours un peu trop carré. Il aurait mérité un peu plus de souplesse. A suivre.

L’Odyssée de Fei Wong, Tome 3, La Nuit des mécréants, Glénat, 14,50 €

La Nuit des mécréants