Miss Harley T2, elle persiste en beauté

Elle est imperturbable Miss Harley dont les aventures dans le tome 1 avaient séduits par leur humour, leur gentillesse et, mine de rien, leur réalisme décontracté. La preuve le nombre de lecteurs de la chronique. On la retrouve dans un tome 2 qui tient aussi bien la route que le premier. Bon, elle sait bien la conduire sa Harley Davidson, la Miss. Toujours aux commandes Milly Chantilly, duo formé par Mickaël Roux et Arnaud Poitevin, avec lui au dessin Philippe Gürel.

Miss Harley Elle est jolie la Miss mais c’est sa Harley qui attire les photos, sa 750 street. Mais elle veut en changer et là c’est la Miss qui a l’avantage. On ne lui résiste pas. Elle va faire un lot en douceur. Reste plus qu’à attendre son nouveau cheval d’acier. Un beau cadeau et un ride avec sa sœur en perspective. Difficile de tenir le coup. On vérifie les niveaux (on prévoit tout) et on s’offre une thérapie pas donnée. La Harley, c’est comme un bon psy. On vide la tête et la carte bancaire. En prime pour une Miss, faut trier les bagages car pour ce qui est du coffre on n’est sur un SUV. Elle s’adapte avec le sourire et la solidarité des motards (hommes) n’est jamais mise en défaut. A voir de plus près.

Girl power pour la Miss en planches gag bien cadrées, bon enfant et joliment dessinées. Il lui manque un fiancé qui pourrait préférer la Triumph, histoire de mettre un peu d’ambiance. Allez c’est une suggestion que les fans de Harley vont apprécier. Le visage dans le vent, la Miss séduit même les motards de la Gendarmerie. Une référence pour la bikeuse de charme.

Miss Harley, Tome 2, Bamboo édition, 10,50 €

Miss Harley