999, trois enfants et un chat surdoué en cavale

L’adaptation du roman de Claude Daubercies, 999 à l’aube de rien du tout, par Denis-Pierre Filippi et dessiné par Marco Bianchini. Trois enfants et un chat pas ordinaire à la fin du premier millénaire fuient devant l’obscurantisme religieux. Le matou est un sage mystérieux qui survole les siècles. Un charme certain à ce périple qui se déroulera en deux volumes. On y suit des gamins qui eux-aussi ont des dons. Ils vont peut-être leur permettre de survivre dans un monde de peur et de violence.

999Quand il découvre un chat blessé et qu’il le soigne Titène ne sait pas encore qu’il va être désormais leur guide à lui, son frère Sylvain et sa sœur Séréta. Car le chat Turolde peut communiquer par l’esprit avec Séréta. Turolde est guéri par Yaik, un médecin juif qu’abritent les enfants. Par hasard Titène qui peut nager longtemps sous l’eau découvre une caverne, un monastère souterrain où il y a de nombreuses reliques de saints. Imprudents ils se mettent à les vendre mais l’évêque du coin les fait arrêter. Dans la caverne on trouve dans une chasse la main de Saint-Jean Baptiste. Les enfants sont libérés mais Yaik sera brulé vif. En voulant le sauver Sylvain blesse l’évêque. Sur les conseils du chat Turolde les trois enfants prennent la fuite poursuivis par les gardes.

Une cavale qui va mener les enfants, le chat vers l’espoir. Un récit bien rythmé que l’on suit avec plaisir, bien scandé par le découpage et l’adaptation de Denis-Pierre Filippi. Le dessin tient bien la distance et le matou philosophe est plein d’humour. On a envie de lire le roman ce qui est un plus pour l’album.

999, À l’aube de rien du tout, Tome 1, Glénat, 13,90 €

À l'aube de rien du tout