Mélusine T26, secrets de famille

Une nouvelle aventure de Mélusine, sorcière en perpétuelle formation sous le crayon de Clarke qui en a fait l’un des plus attachantes héroïnes du genre. Pour ce tome 26 on va découvrir que tout n’est pas simple ni souriant dans la vie de cette jeune fille à l’humour ravageur mais aussi au grand cœur. Et puis il y a la cousine, la fée. Clarke révèle bien des surprises dans cet épisode en Rose et Noir, un titre qui en dit long sur l’ambiance générale plus mature. On va en savoir plus sur qui est vraiment la sympathique sorcière qui va aller de découverte en découverte.

MélusineElle se fait engueuler Mélusine comme d’habitude, car le balai elle préfère le chevaucher que le passer sur les dalles de l’école. Quand débarque sa cousine Mélisande poursuivie par un nain sur requin géant, elle comprend qu’elle a encore fait une bourde. Les fées volent leur or aux nains. Dans la foulée Mélusine aide un jeune nouveau Mathys dont les parents sont marabouts en Afrique. Mais Mélusine est convoqué par son père Kaspar qui lui annonce qu’il va divorcer avec sa mère. Mathys lui propose de l’aider et de demander à ses parents de lui faire un filtre d’amour. Mais Mélusine a une autre idée demander de l’aide à sa tante, Adrazelle qui refuse. En fait si la maman de Mélusine veut divorcer c’est qu’elle a découvert que Kaspar a eu une liaison. Mélusine et Mélisande se lance sur la piste de Sigrid, sa mère. Mais le Changeforme brouille les pistes. Et ce n’est pas le seul secret de la famille.

On ne dévoile pas le suspense, ni les antagonismes entre fées et sorciers. Mélusine va en apprendre de belles sur sa famille pas si nette que ça. Et puis il va y avoir une suite parce qu’il y a des comptes à régler. Une aventure plus dramatique que d’habitude même si on se doute que tout finira par s’arranger mais pas si facilement que ça. On aime le dessin de Clarke capable de séduire dans tous les genres qu’il aborde.

Mélusine, Tome 26, En rose et noir, Dupuis, 10,95 €

En rose et noir