KidZ, zombies contre gamins astucieux

On prend Seuls, on y ajoute un soupçon de Walking Dead en version juvénile et pour le fun Tizombi histoire de sourire. Résultat, une nouveauté, KidZ, le tome 1, de Aurélien Ducoudray au scénario et Jocelyn Joret au dessin. Des gamins de dix ans ont vu leurs proches se transformer en monstres affamés de chair fraîche. Ils se regroupent, se défendent et tentent de survivre. La vraie question c’est : original ou pas, novateur ou un brin trop inspiré, ces enfants auxquels il va arriver plein d’aventures, un échantillonnage connu de héros, le chef de la bande, le petit gros sympa qui filme les zombies qu’ils décanillent, le gros dur. Allez on y va et on vous dit tout sur ces KidZ tout frais.

KidZ Trois mois qu’un épidémie a transformé les gens en zombies. Des gamins les traquent pour survivre. Si on est mordu, rien ne va plus. Cochonou a du mal à suivre la course et la mise à mort d’un zombi piégé pour la filmer. Sur leur vélo, leur skate, les autres gamins le coince près d’une piscine. Et reconnaisse la gentille madame Finksen qui leur faisait des cookies. Sauf qu’elle a muté la mamie et c’est elle qui a faim. Un bon coup de crosse de hockey et plouf. Ben se souvient comment tout a commencé pendant un voyage en voiture avec ses parents. Sa mère a failli le dévorer après avoir été mordue par son père. Cochonou tourne avec son caméscope le journal des survivants. Ben, Brooks, Cochonou et Mickey, les jumeaux se sont organisés. Ils visitent les maisons abandonnées pour la nourriture, changent de cachette souvent. Les zombies ont commencé à dépérir mais restent dangereux. Une catastrophe va tomber sur les garçons pire qu’un régiment de zombies, deux filles dont une en fauteuil roulant, Polly et Sue.

Un, on ne sait pas encore le pourquoi et le comment de cette épidémie. Par contre, les enfants ont mis au point des règles basées sur leur comportement pour les combattre. Deux, ils ont des secrets que l’on découvrira et vraisemblablement, pour la suite, un front commun pour aider les deux filles à retrouver leurs parents. Avec une relance de l’action côté zombies. Quelques scènes très fortes, une muselière qui traine, des pistes diverses et un bon casting bien que classique. Conclusion, ils fonctionnent ces KidZ. Ducoudray a fignolé le sujet sans le compliquer mais avec des surprises. En prime, il y a en fin d’album un jeu de plateau sur le thème de KidZ. Le dessin colle bien à l’histoire, rond mais nerveux, un peu comics années soixante. A suivre en espérant que les KidZ tiendront la distance.

KidZ, Tome 1, Glénat, 14,95 €

KidZ

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*