Walking Dead T25, vengeance au menu

Une banalité, dire que Walking Dead, au fil des ans, reste la série la plus inclassable et la plus efficace en comics mais aussi très proche hormis pas sa violence de la BD européenne. Les zombies sont toujours là dans ce tome 25 mais il y a aussi les bandes de survivants, la hiérarchie des organisations qui les gèrent et les héros du départ, dont Rick, qui finissent par être parfois dépassés par les évènements.

Walking Dead

Le temps a passé. Rick a vieilli et celui qui s’était opposé à lui et à ses amis, Negan est enfermé. Par contre Les Chuchoteurs, autres survivants, n’aiment pas qu’on empiète sur leur territoire. D’où une belle rangée de têtes plantées sur des piques pour servir de frontière et avertir Rick. Car ce sont les têtes des ses amis qui servent de borne. Un avertissement que les habitants d’Alexandria veulent faire payer cher aux coupables en montant une expédition punitive. Rick refuse. Dans un premier temps.

Jusqu’où aller pour être en sécurité, c’est la toile de fond de cet épisode. Et où commence le mensonge nécessaire face à une population qui veut se venger ? Quel choix doit faire Rick pour sauver les siens ? Walking Dead n’a jamais été qu’un simple aventure post-apocalyptique. Kirkman en a fait une chronique sociale et politique. Charlie Adlard et Stefano Gaudiano maintiennent la qualité constante du dessin qui s’appuie sur le travail très maîtrisé des niveaux de gris de Cliff Rathburn, particularité de la série.

Walking Dead, T25 Sang pour sang, Delcourt, 14,95 €

Sang pour sang
Delcourt ®