Lady Spitfire T4, la fin sous le soleil de Libye

Elle est en Libye la jeune Lady Spitfire. Dans ce tome 4 et dernier de ses aventures, Laure vole sur un avion de reconnaissance et n’arrive pas à se défaire de son passé dont on va apprendre les détails. Toujours un dessin de Maza très pointu en aviation ou pour les décors et personnages. Le scénario est un peu alambiqué et s’enchaîne parfois difficilement.

Lady SpitfireLes Allemands peuvent prendre Le Caire. Rommel est à la commande et les Anglais sont persuadés qu’ils ont un traitre dans leurs rangs. Fin juin 1942 la bataille d’El Alamein est proche. Laure part comme mitrailleuse sur un bimoteur de reconnaissance qui est abattu. Elle erre dans le désert avec le pilote Bowen qui la hait et qui tente de la tuer. Finalement, hantée par le souvenir de Spirit, pilote défiguré qu’elle a aimé, elle se souvient de sa mission en France occupée où elle a été torturée par la Gestapo et trahie par un résistant. Laure rejoint un fortin dans lequel elle tombe sur un officier allemand blessé. Les Scorpions du désert la sauveront.

Pour ce dernier envol, Lady Spitfire règle ses comptes avec elle-même, troublée par tous les morts qui jonchent son chemin. Elle finit par trouver la paix. Ces quatre albums sont au total une bonne saga sur fond d’Histoire aérienne de la seconde guerre mondiale. Il faut la lire pour le plaisir des dessins et de la découverte du personnage atypique mais tout à fait invraisemblable qu’est Laure. Mais après tout quelle importance.

Lady Spitfire, Tome 4, Desert Air Force, Delcourt, 14,50 €

Desert Air Force