Des Lulus qui vont apprendre à survivre

La Guerre des Lulus
Des enfants orphelins oubliés sur le champ de bataille

La guerre de 14, toujours, mais cette fois avec la vision d’une poignée d’enfants perdus, des orphelins oubliés pendant la fuite devant les troupes allemandes. Un histoire forte que celle qui raconte La Guerre des Lulus en cette année 1914 quand leur orphelinat à Valencourt est évacué. Les Lulus (ils ont tous un prénom ou un surnom qui commence par Lu) sont allés travailler à leur cabane planquée dans les bois. Et du coup oubliés les Lulus. Sauf que les casques à pointe se mettent à pousser dans la campagne et que les Lulus ont intérêt à se planquer.

Ils vont aussi apprendre à survivre, à aider une petite fille qui s’est enfuie devant l’avancée allemande et à être solidaires. Viendra ensuite une rencontre inattendue à la fin de ce premier tome. Les quatre enfants perdus et leur petite compagne ont des airs de Peter Pan et sa bande ou des gamins de la Guerre des boutons. Un trait rond, précis, engageant.

Une réussite qui associe grande histoire et aventure hors du commun sous la plume au scénario de Régis Hautière et au dessin de Hardoc. Couleurs de David François et Hardoc.

La Guerre des Lulus, Tome 1, 1914, La maison des enfants trouvés, Casterman, 12,95 €