Midway, une erreur qui a perdu le Japon

C’est une des plus proches batailles navales de notre époque actuelle. A Midway, en 1942, va se jouer un des tournants majeurs de la guerre du Pacifique entre le Japon et les USA. On est bien sûr dans la collection dirigé par Jean-Yves Delitte qui a écrit le scénario de cet album dessiné par Giuseppe Baiguera. A travers le destin d’un pilote et d’un marin japonais, on va vivre au jour le jour les plans nippons pour détruire les porte-avions américains. Mais rien ne va se passer comme prévu.

Les Grandes batailles navalesEn 1941, le Japon a écrasé les navires US à Pearl Harbor par une attaque surprise sans déclaration de guerre. Doug arrive à Hawaï peu de temps après le drame. Avec ses amis pilotes de l’aéronavale, il sert d’infirmier volontaire et est muté sur un ilot paumé, Midway. Ses amis rejoignent les porte-avions. Déception pendant qu’au Japon deux marins vont embarquer sur un cuirassé, le Yamato. L’un d’eux, Taeko, est persuadé que la propagande ment. Doug passe son temps comme il peut à Midway. Le 10 mais 1942 il part sur un Catalina pour une mission d’observation. Le porte-avion Lexington a coulé et deux amis de Doug sont morts. Sur le Yamato, les deux marins aperçoivent l’amiral Yamamoto qui prépare une offensive navale contre la flotte US en lancent deux cents de ses navires contre elle pour la piéger à Midway.. Teako est affecté sur un sous-marin et continue à douter de la victoire du Japon. L’amiral américain Nimitz est certain que tout va se jouer à Midway. Les chasseurs US décollent de Midway mais c’est peut-être un piège.

Une bataille de porte-avions et c’est les USA qui vont gagner par quatre contre un. Le Yamato sera l’un des derniers cuirassées géants comme le raconte le dossier qui complète l’album. L’amiral Yamamoto a été trop téméraire mais s’il avait gagné à Midway le cours de la guerre aurait pu être changé, reculant la victoire US, ou même l’obligeant à un compromis dans le Pacifique, et augmentant les pertes en vies humaines. Yamamoto sera tué dans son avion abattu par la chasse US qui avait été renseignée. Les Américains avaient les codes japonais. Midway reste la dernière des grandes batailles navales à une telle échelle. Un album assez bien fait mais où on aurait aimé plus de détails visuels sur l’affrontement lui-même que sur les états d’âmes des personnages secondaires. La couverture est signée par Delitte.

Les Grandes batailles navales, Midway, Glénat et Musée National de la Marine, 14,95 €

Midway