La Gloire des Aigles T1 et T2, pour l’Empereur

Il a déjà beaucoup donné à la BD l’Aigle, le petit Empereur, avec ses grognards qui rentrent Cosaques aux fesses de Russie. Après Le Fils de l’Aigle qui reste un très grand moment sous les crayons réunis de Vaxelaire et Faure, voici La Gloire des Aigles de Pascal Davoz (Napoléon Bonaparte) et Philippe Eudeline. Quatre albums à sortie rapide, estivale, au moins pour les trois premiers, une saga à grand spectacle avec une belle brochette de trognes, un jeune tambour têtu qui veut à tout prix sauver son trésor, au final des Aigles qui ont graphiquement et scénaristiquement une belle envergure de combat.

Fait pas chaud dans la steppe russe. On pille, on déserte et on tue même si besoin les enfants soldats comme le tambour « Sauve-la-vie ». Qui s’en sort avec le sac qu’il porte. Le soldat Laridelle, le hussard Wagner, Barthélémy blessé dans la voiture de Fanfan la Griotte cantinière sa femme, résistent aux attaques des Cosaques. La retraite est devenue un piège mortel pour les soldats de Napoléon. Ney ferme la marche. Le tambour rejoint les Français et indique où l’armée peut encore passer sur une rivière gelée. Mais ses agresseurs sont toujours parmi la troupe et l’ont repéré pour tenter de le voler. Des milliers d’hommes vont peut-être pouvoir échapper aux Russes. Et la tragédie continue.

Un premier album qui met en place intrigue et personnages, donne des clés et sait à merveille reconstituer ce qu’a été la retraite de Russie par un dessin d’une belle précision uniformologique. Les Aigles ce sont les soldats de l’Aigle dans une épopée sanglante pour des dizaines de milliers de femmes et d’hommes qui veulent sauver leur peau. Le tome 2, Maison Lagriote, poursuit sur cette lancée avec toujours le trésor du tambour, l’arrivée à Vilnius, un officier un brin abruti et encore la fuite dans des paysages glacés. Il faut garder le suspense de cette aventure bien cadrée qui donne avant tout une vraie authenticité au quotidien des hommes de la troupe. On pense aussi un peu à Arno avec Juillard. Prochain tome en août 2020, le quatrième en 2021. Du solide avec de superbes images tragiques de Eudeline dont les essais au dessin concluent chaque album.

La Gloire des Aigles, Tome 1, Sauve-la-vie, Idées Plus Éditions, 16 €
La Gloire des Aigles, Tome 2, Maison Lagriote, Idées Plus Éditions, 16 €