La Gloire des Aigles T4, morne plaine

Suite et fin d’une série napoléonienne qu’on a suivi avec intérêt, le tome 4 de La Gloire des Aigles renoue les destins, remet les pendules à l’heure et suit le cour de la très mouvementée Histoire de France. On sait que la BD et Napoléon ont fait cause commune bien souvent. Pascal Davoz (Napoléon Bonaparte) et Massimiliano Notaro au dessin (couverture Eudeline) ont su bien mettre en musique les aventures d’un jeune tambour qui a récupéré un bicorne de Napoléon, une vivandière et un capitaine de hussards de l’empereur en mal d’affectation depuis que la royauté a repris le pouvoir en France. Napoléon est captif à l’Île d’Elbe. Les 100 jours se préparent et donc Waterloo morne plaine. Action, beaux sentiments et loyauté à tout prix, ces aigles auront eu un beau vol.

Le raisin des immortels ! Un jeune joueur d’orgue de barbarie a le tort de jouer une chanson en faveur de Napoléon. On est à Paris en mai 1814. des royalistes l’agressent, et cassent son orgue quand arrive le capitaine François de Guérac, hussard au sabre vengeur qui met à terre les quatre lâches. Le jeune garçon est Toine le tafouilleux qui ramasse ce que la Seine charrie. Il suit Guérac chez lui accompagné de la vivandière Fanfan et du tambour Sauve-la vie. Des Cosaques cantonnent, on évite l’embrouille. Au château de Guéréac, François retrouve sa nounou Bernadette mais le lendemain tout va basculer. Un commissaire de police, un notaire et le cousin de François, De Pouillon, viennent l’expulser car son père a signé un testament qui le déshérite. Les sabres sortent mais le notaire prévient François qu’il a un doute sur ce testament. François et ses amis sont mis en prison à la Conciergerie.

Tout va s’enchaîner très vite. Évasion, demi-soldes, traquenard, liaison entre François et Fanfan il était temps, d’excellents décors avec Marbot colonel d’Empire en sauveur, enquête, les auteurs ont su concocter une bonne recette qui tient la route. On se doute évidemment de l’épilogue. Un cahier graphique termine l’album.

La Gloire des Aigles, Tome 4, Le raisin des immortels ! Éditions Idées Plus, 16 €

4.7/5 - (4 votes)

Un commentaire

  1. A lire impérativement pour finir la première partie de la série. Bel album.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*