Les Nouvelles enquêtes de Ric Hochet T3, avec Marabout la mort au bout

Il poursuit ses enquêtes, sur sa lancée, et dans un environnement très rétro, celui en fait de ses années de gloire dans Tintin, les années soixante. Ric Hochet, en prime à désormais une fiancée attitrée, la nièce de Bourdon mais pour de bon. Il n’apprécie pas le tonton. Une reprise assumée, assurée par Zidrou qui revient aux sources tout en vivifiant les histoires. Le dessin de Simon van Liemt est désormais en place. Pour ce troisième épisode la France a peur comme aurait dit Roger Gicquel et les éditions Marabout ont peut-être édité le petit guide de trop. Iconoclaste Zidrou, toucher à Marabout junior et autres, fleurs littéraires de notre belle jeunesse pour mener à bien son scénario. Ah, si l’Ombre jaune était encore là.

Les Nouvelles enquêtes de Ric HochetOn meurt beaucoup à Paris. Le dernier cadavre a été retrouvé attaché sur son lit style sado-maso et étranglé. C’était le roi du râteau dont le couple battait de l’aile. Bourdon est aux commandes avec Ledru. Bourdon demande conseil à Ric face à cette épidémie de morts subites. 77 crimes pour Noël, joli cadeau pour la PJ. Un travail de pro dans les moindres détails. Ric va devoir se faire aider par son propre père, un truand, pour savoir ce que le milieu pense de cette vague même si il n’est pas enchanté de le revoir son paternel. Cela pourrait bien être Joe le taxi le meurtrier sauf qu’il est mort en 1963. De son côté l’épouse d’un défunt reçoit un curieux coup de fil. Elle doit respecter ses engagements et tuer à son tour. Sauf qu’elle craque la dame et va voir Bourdon. Avec un petit guide Comment réussir un assassinat semble-t-il paru aux éditions Marabout les bien connues surtout à cette époque. Ric et Bourdon planquent dans le super marché d’où provient le guide. Un suspect est arrêté. C’est lui qui distribue les faux guides dans les magasins de Paris comme on le lui a demandé. Ric écrit un article dans la Rafale qui fait des vagues chez Marabout pas content du tout de cette publicité mortelle.

Assez marrante l’idée de montrer Marabout dans un polar comme impliqué dans des meurtres en série. Sur le fond l’idée du meurtrier invisible et insoupçonnable c’est dans La Femme à abattre avec Bogart, guide en moins. Car le guide aurait bien été imprimé sur les presses de Marabout. Mort au bout. Jolie formule. Elle se tient l’énigme de Zidrou. Henri Vernes, papa de Bob Morane, n’est pas montré aux mieux de sa forme, un tantinet collant avec les jolies filles. L’Ombre Jaune et Bill Ballantine n’ont pas dû aimer non plus. Enfin, tous coupables dans cet épisode. Ou innocents faut voir.

Les Nouvelles enquêtes de Ric Hochet, Tome 3, Comment réussir un assassinat, Le Lombard, 12,45 €

Comment réussir un assassinat