Lady S, un tome 14 où Aymond rebat les cartes

Lady S est une série créée par Jean Van Hamme et Philippe Aymond. On en est au tome 14 désormais sous la houlette pleine et entière du dessinateur Philippe Aymond qui en assure scénario et couleurs. Elle a un destin compliqué Lady S dont on ne sait plus très bien qui elle est, ni d’où elle vient. On se demande si c’est Suzan ou Shania ? Néo-zélandaise ou Estonienne ? Fille d’ambassadeur américain ou de juifs dissidents d’U.R.S.S. ? Enfant perdue ou voleuse à la petite semaine? Victime de chantage ou espionne de haut vol ? On surfe sur un personnage insaisissable qui, pourtant, dans cet épisode va retrouver ses repères mais le payera cher. Aymond rebat les cartes en en dévoilant certaines.

Lady S

Prisonnière dans un sous-marin, elle se souvient Lady S de son appartenance contrainte et forcée au Circat, service spécial européen, puis à la DGSE qui a voulu en faire une tueuse. Elle se souvient aussi de ce nouveau drone sous-marin capable d’aller se connecter sur des câbles au fond des océans pour pomper les données informatiques qui y transitent. Le Vampiir en test par la marine estonienne a disparu. On repêche un marin qui annonce un échelon rouge. Lady S est au même endroit que le blessé hospitalisé, à Tallinn, mais pour voir sa tante qui perd la mémoire. Elle s’est retrouvée embarquée dans une aventure dont elle ne sait rien mais les services de renseignements ne croient pas au hasard.

Code Vampiir

Shania ou Lady S, va bien sûr faire le faux-pas de trop. Sa tante va lui raconter la vérité sur ses origines ce qui est l’un des moments forts de l’album en particulier pour les fans de la série. On retrouve aussi le bons, les méchants, le petit ami de Lady S qui se pose des questions car agent de la CIA. Aymond fait un cocktail du tout avec ingéniosité car l’album se lit bien, d’une traite. Lady S n’est pas une super-héros et c’est aussi ce qui fait son charme et son intérêt. Un petit côté XIII peut-être avec ses hauts et ses bas. On manipule à tour de bras. Un nouveau départ pour Lady S avec suite ou pas ? Dessin toujours aussi efficace et bien cadré de Philippe Aymond.

Lady S, Tome 14, Code Vampiir, Dupuis, 12,50 €

Code Vampiir

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous aimerez également