Exposition éphémère XIII avec Vance et Van Hamme à Paris jusqu’au 18 novembre

Du 25 au 31 octobre 2017 la Galerie Daniel Maghen présente les œuvres de William Vance lors d’une exposition éphémère à l’Espace Commines (17 rue Commines – 75003 Paris). Cette exposition rend hommage à un grand monsieur incontournable du monde du 9e Art. Une occasion rare d’admirer ses originaux, 250 pièces provenant de ses plus grandes séries comme bien sûr XIII mais aussi Bob Morane, Bruce J. Hawker, Bruno Brazil, Ramiro. L’exposition-vente devrait être prolongée à la Galerie Maghen (après l’accrochage à l’espace Commines) du 2 au 18 novembre.

Exposition XIII Vance - Van HammeDéjà exposé à la Galerie Maghen en 2006, c’est cette fois l’ultime exposition-vente puisqu’elle réunit les dernières pièces conservées par la famille Vance ainsi que la collection personnelle de Jean Van Hamme. Le vernissage de l’exposition a lieu le mercredi 25 octobre à partir de 18h30.

Un rappel sur la belle carrière de William Vance dont le vrai nom est William Van Cutsen. Il est né en 1935 en Belgique. Après des études à l’Académie royale des beaux-arts et un début de carrière dans la publicité, il entre au journal Tintin en 1962 où il prend le pseudonyme de Vance. Il dessine en 1964 sa première série, Howard Flynn, l’histoire d’un jeune lieutenant corsaire, sur un scénario d’Yves Duval. En 1965, il s’intéresse au monde du western avec le personnage de Ringo sur un scénario de Louis Albert (alias Greg).

Bruno Brazil et Bob Morane

Exposition XIII
XIII – William Vance ®

Avec ce même Greg, il réalise en 1967 quatre petits récits autour d’un agent secret Bruno Brazil dans le magazine Tintin. Onze albums verront le jour autour de ce personnage. Dans le même temps, il reprend le célèbre personnage Bob Morane de Henri Vernes, succédant ainsi à Gérard Forton dans le magazine Femme d’aujourd’hui. Cette collaboration va durer quinze ans avant que son beau-frère et assistant Coria ne reprenne la série en 1979. Dans le même temps, Vance réalise des couvertures pour son camarade Eddy Paape pour la série Luc Orient. Toujours dans Femme d’aujourd’hui, il réalise deux récits de science-fiction en couleur directe XHG C3 qui seront repris dix ans plus tard par l’éditeur Gibraltar. Il y dessine également Ramiro (scénario de Jacques Stoquart), une série qu’il affectionne particulièrement car elle se situe dans son pays d’adoption, l’Espagne. Faute de temps, Vance ne la finira jamais. En 1976, il crée le personnage Bruce J. Hawker, corsaire abandonné des siens. À partir du quatrième tome, il fait équipe avec André- Paul Duchateau pour les scénarios.

Les débuts de XIII

Exposition XIII
Là où va l’Indien – XIII – William Vance ®

C’est en 1984 que parait XIII, sur un scénario de Jean Van Hamme. Cette série publiée chez Dargaud connaîtra un succès considérable. Elle met en scène un héros amnésique qu’on soupçonne d’avoir tué le président des Etats Unis. En 1991, il reprend pour deux albums le personnage de Marshal Blueberry sur un texte de Jean Giraud. Pour le magazine Curiosity, William Vance a dessiné sous un pseudonyme le western Mongwy à la fin des années 70. Vance est un auteur prolifique avec un grand nombre de séries différentes. Sa maîtrise du dessin lui permet de diversifier ses choix et de s’intéresser à tous les genres (science-fiction, histoires policières, récits historiques…). En 1995, Le Lombard a réédité Bruno Brazil avec de nouvelles couvertures et de nouvelles mises en couleurs. Depuis 2002, la collection Tout Vance (Le Lombard-Dargaud) a non seulement repris plusieurs séries du dessinateur (Howard Flynn, Roderic), mais aussi publié cinq volumes d’inédits. William Vance réside à Santander en Espagne avec son épouse, la coloriste Pétra, dans une villa dominant l’Atlantique. En juillet 2010, il annonce dans Le Figaro son retrait de la série XIII en dévoilant les véritables raisons qui l’obligent à le faire : la maladie de Parkinson.

Lors de la dernière vente aux enchères Maghen – Christies en juin 2017, une illustration de Vance (image de la 4e de couverture des albums de la série XIII) a battu un nouveau record du monde pour cet auteur en atteignant les 108 680 €.

Dédicace de William Vance
XIII à ses tout débuts était déjà venu en Europe, à Nîmes exactement, souvenir d’une rencontre chaleureuse avec Vance et son épouse. Coll part ®