Blacksad et Guarnido sur la route d’Amarillo avant de venir à Montpellier

Blacksad est de retour. On l’attendait depuis trois ans. Guarnido l’a embarqué dans une Cadillac Eldorado qu’il doit convoyer jusqu’à Tulsa en Oklahoma. Le voyage ne sera pas de tout repos. Dans Amarillo, le tome 5 des aventures de Blacksad (Dargaud), Juanjo Guarnido qui sera en dédicace à Montpellier chez Azimuts le 29 novembre prochain, relance Blacksad dans un voyage mouvementé.

BlacksadBlacksad a le bourdon. Fini les coups tordus et les enquêtes où les cadavres s’accumulent. Il en a marre. Sur le parking de l’aéroport où il vient de déposer son copain Weekly, il hérite d’un job à l’improviste, convoyer une Eldorado . Un boulot peinard jusqu’au moment où il croise le chemin de deux dérangés du bocal, écrivains, et voleurs de voiture si besoin. Il n’aime pas Blacksad qu’on le prenne pour une gaufre.

Alors tous les moyens sont bons pour coller aux trousses des deux rigolos qui ont piqué sa Cadillac. Sauf que ce sont des bizarres le poète Greenberg et le romancier Chad. Faut pas le pousser à bout le Chad. Cela peut devenir mortel et se transformer en cadavre dans le coffre de la belle bagnole jaune. Comme Blacksad n’est pas en odeur de sainteté chez les flics, il se retrouve dans une embrouille avec un avocat véreux, Neal Beato, pour partenaire. Un petit passage par un cirque où il y a une belle brune et la suite à lire absolument de cette balade qui pourrait mal tourner.

AmarilloCe Blacksad est un feu d’artifice. Juan Díaz Canales a écrit un road-movie spectaculaire mais surtout très vintage. On est sur la route de Memphis dans les années cinquante-soixante. Hells Angels à la Brando, Cadillac, romancier maudit, cirque Barnum que Guarnido avec ses personnages animaliers restitue de façon somptueuse, on s’accroche aux basques d’un vieux copain retrouvé après une trop longue absence. Avec beaucoup de bonheur car Guarnido a toujours ce dessin magique et éclatant, aux traits élancés et précis, poétiques et évocateurs qu’il faut savourer. On l’attend avec impatience à Montpellier.

Blacksad, Tome 5, Amarillo, Dargaud, 13,99 €