Entretien avec Guarnido pour Blacksad avant sa venue à Montpellier le 29 novembre chez Azimuts

Juanjo Guarnido sera en dédicace à Montpellier à la librairie Azimuts à Montpellier. L’évènement c’est pour vendredi 29 novembre. Mais avant sa venue Juanjo Guarnido s’est entretenu avec Ligne Claire sur le dernier Blacksad, Amarillo (Dargaud). Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Juanjo Guarnido
Juanjo Guarnido. Dargaud ®

Guarnido à Montpellier, c’est un évènement. Et en plus avec le dernier Blacksad qui vient de sortir au bout de trois ans d’attente qui ont fait frémir d’impatience tous les fans du détective. Le voila embarqué dans une affaire qui dérape.

Un évènement, on reste raisonnable. J’ai beaucoup de plaisir à venir bien sûr à Montpellier. Blacksad est de retour. Toujours ce détective privé qui est pris au piège. Blacksad n’est pas un aventurier. C’est un enquêteur qui gagne sa vie comme cela. Ce n’est pas un flic.

Oui, mais cette fois encore il est presque dépassé.

C’est souvent le cas. Blacksad se retrouve dans une spirale infernale alors qu’il veut la paix, être tranquille, même changer de métier. Et il accepte de convoyer cette Cadillac Amarillo parce qu’il pense que cela va être une promenade de santé.

Il se retrouve avec deux écrivains en vadrouille dont un qui était dans le tome 3, et les choses tournent mal dans ce road-movie tel que l’a écrit Juan Diaz Canales. Tout bascule. J’ai aimé chercher les décors, les paysages. On est moins urbain dans Amarillo. On trouve de nouvelles références aux USA des années cinquante. Juan avait envie de faire un road-movie.

BlacksadVous avez toujours ce don inné pour trouver et dessiner des personnages incroyables mais très humains tout en étant animal. Il y a un perroquet fantastique.

C’est jouissif de chercher les personnages, les personnages secondaires. Le perroquet est plus loufoque, il s’impose de lui-même et il est drôle. Le cirque où se passe une partie de l’action, je n’ai pas transformé les animaux finalement. Un éléphant, c’est un éléphant hormis quelques personnages annexes. L’ambiance est très particulière et cela ajoute à la force du récit. Le drame monte en puissance dans Amarillo, il y a une tension terrible selon moi. C’est un album différent des autres, je crois.

Où allez-vous amener Blacksad ensuite ?

Il est remotivé Blacksad à la fin d’Amarillo. On va retrouver un peu l’ambiance du premier album. On en s’interdit rien avec Juan. Ce sera un retour aux sources du polar urbain qui pourrait être en deux tomes.

Blacksad

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 vote(s), moyenne: 5,00 étoile(s) sur 5)
Loading...
En lire plus sur: