Conan le Cimmérien, au delà de la Rivière Noire, sauvetage périlleux

C’est l’une des plus connues des aventures de Conan et un classique du genre. Au-delà de la Rivière Noire avec Mathieu Gabelle et Anthony Jean, après Alary et Morvan avec La reine de la Côte Noire, Brugeas et Toulhoat pour Le Colosse Noir, embarque Conan dans une mission de sauvetage face aux terribles Pictes qui veulent à tout prix la peau des colons et des soldats qui ont envahi leurs terres. Avec en prime un sorcier pas sympa qui décapite ses ennemis. On est dans la jungle avec des monstres, des méchants terrifiants et un Conan sûr de lui. Va y avoir de l’action dans cette nouvelle adaptation d’une nouvelle de Howard pour la collection à plusieurs mains que Glénat consacre au légendaire héros. Une exposition des planches de l’album est prévue Galerie 9e Art.

Conan le Cimmérien Dans la jungle Balthus rencontre Conan. Les Pictes ont franchi la Rivière Noire et Conan vient d’en tuer un. Le sorcier Zogar Sag a promis la mort à ceux qui l’avaient capturé. Depuis sa fuite ces derniers hallucinés quittent le fort et on les retrouve sans tête. Le cadavre que viennent de voir Balthus et Conan est décapité mais sa tête est prêt du corps. Soudain elle disparait. Les deux hommes rejoignent le fort dont le commandant ordonne à Conan d’aller tuer Zogar Sag accompagné par Balthus et une vingtaine d’hommes. Mais ils sont capturés par les Pictes. Tous sont massacrés sauf Balthus et Conan qui arrive à le libérer malgré la magie de Zogar et un serpent géant. Conan connait des signes magiques qui vont bloquer les animaux sauvages mais pendant ce temps le fort est attaqué par les Pictes. Il faut sauver les colons.

On est encore une fois dans la mythologie d’Howard. Fantastique, action, combats, des guerriers cruels et un Conan qui détruit tout sur son passage avec un flegme incomparable. Avec un phrase culte : la civilisation n’est qu’un accident. La barbarie finira toujours par triompher. Pas très encourageant mais parfois vérifié au cours des siècles. Un scénario très nerveux qui s’appuie sur un dessin qui l’est tout autant. Cette adaptation est dans la lignée des précédentes, bien comprise et efficace avec un héros très charismatique et sombre à souhait.

Conan le Cimmérien, Au-delà de la Rivière Noire, Glénat, 14,95 €

Au-delà de la Rivière Noire