Kids with guns, une gamine reine du Colt

Un western post apocalyptique, avec des flingues, des saloons mais des dinosaures à la place des Broncos. Sans oublier des failles temporelles, des malfaisants et une gamine qui aurait pu être la fille de Josh Randal. Kids with Guns est un cocktail salé de toutes les influences possibles du genre mais aussi des classiques d’anticipation revisités. C’est Capitan Artiglio qui a monté la sauce. Et elle prend, que ce soit pour le scénario ou pour le dessin de cette trilogie séduisante et surtout novatrice.

Kids with gunsIl a le Colt facile Duke « Poison » Doolin. Au saloon El Cielo de Yuko, Duke fait une pause avec un de ses frères, Dan. Dave son autre frère le rejoint accompagné d’une gamine qu’il présente comme sa fille adoptive. Ce qui n’enchante pas Duke. mais elle sait se servir de ses flingues la douce enfant. Yoko le barman n’a pas su résister aux primes offertes pour les Doolin. Il les a trahis. Les flics débarquent. Yoko y laisse sa peau, un des Doolin aussi. Poison ouvre le feu, prend une balle et la fillette idem. Sauf qu’un crâne mystérieux de Moloch en possession de Dave a des pouvoirs magiques. Dave emporte l’enfant blessé qui est accusée d’avoir tué Duke et son frère. Il faut récupérer les crânes de Molochs qu’ils possédaient. Mais c’est grâce à eux que Duke a survécu. Attaqués par un tyrannosaure, Dave l’envoie dans une autre dimension, un pouvoir de son crâne. Mais ils finissent par se faire arrêter par les Rangers pendant que la gamine suit des cours pour devenir un chasseur de primes aguerri.

Ne pas trop se bloquer sur une histoire, comme on l’a dit, qui enchaîne les genres, les clins d’œil. Il faut se laisser aller au rythme du scénario. Et on se laisse surprendre. De la fantaisie, des extravagances, mais un personnage hors normes cette jeune héroïne pour une saga bien faite, décontractée et au dessin qui bouge bien. Une découverte.

Kids with guns, Tome 1, Casterman, 22 €

Kids with guns

Un commentaire

  1. Super BD une histoire fabuleuse. des couleurs et des dessins magnifiques hâte de pouvoir lire le second tome qui vas paraître en mars en Italie. Un succès en Italie… Capitan artiglio une référence en Italie …

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*